52,80 €

Dans la vie d’une femme, les règles font partie intégrante de leur vie quotidienne, puisque c’est un événement périodique qui dure de la puberté jusqu’à la ménopause. Alors, lorsque les règles sont douloureuses et/ou abondantes, elles peuvent avoir un impact négatif bien établi sur leur vie quotidienne[1]. Et quand les solutions naturelles ne suffisent pas ou plus, il est parfois nécessaire de recourir à des  traitements médicamenteux.

Dans cet article, Treated dresse la liste médicament pour les règles douloureuses et abondantes : antispasmodiques, AINS, antifibrinolytiques et progestatifs.

Quel médicament pour les règles douloureuses et abondantes ?

Les antispasmodiques

La solution la plus connue de toutes les femmes reste les antispasmodiques, qui luttent contre les contractions douloureuses et/ou anormale au niveau digestif, urinaire ou génital. Le Spasfon® (Phoroglucinol) par exemple, peut être indiqué dans le cadre de règles douloureuses, mais aussi de contractions de l’utérus pendant la grossesse.

À ce jour, il n’y a pas de contre-indication spécifique à ce traitement, sauf, bien sûr, en cas d’allergie.

Les anti-inflammatoires

Pour atténuer les douleurs pendant les règles, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont souvent privilégiés par les femmes, car facile d’accès et plutôt efficaces. Ils permettent de diminuer le taux de prostaglandines qui jouent un rôle dans le flux et les douleurs pendant les règles.

Parmi les noms traitements les plus couramment utilisés, on retrouve l’Antadys® (flurbiprofène), le Nurofen®, le Spedifen® (Ibuprofène), le Voltarène® (Diclofénac). Il est d’ailleurs conseillé de prendre les AINS dès le début de l'apparition des douleurs pour les réduire rapidement et efficacement. 

L’aspirine, en revanche, n’est pas indiqué comme médicament pour soulager règles douloureuses ou abondantes. En effet, en plus d’être un anti-inflammatoire, il s’agit d’un antiaggrégant plaquettaire qui favorise la fluidité du sang. Elle peut donc augmenter le flux des règles.

À savoir, les AINS sont contre-indiqués en cas d’asthme des médicaments de la même famille ou d’aspirine, d’antécédents de saignements et/ou perforation digestive en lien avec la prise d’AINS, d’ulcère d’estomac ou intestinal, de pathologie grave du foie, d’insuffisance cardiaque ou rénale grave.

Les antifibrinolytiques

Afin de diminuer l’abondance des règles, les médicaments antifibrinolytiques, tels que l’acide tranexamique (Exacyl®) ou l'étamsylate, peuvent être préconisés. Ils agissent sur la coagulation sanguine, permettant ainsi de réduire l’abondance des flux menstruels.

D’après une étude récente, “le traitement antifibrinolytique (tel que l’acide tranexamique) semble efficace pour traiter les saignements menstruels abondants par rapport au placebo, aux AINS [...] ou aux remèdes à base de plantes[1]. Cependant, des études complémentaires sont nécessaires afin de déterminer leurs effets indésirables, et notamment les risques thrombo-emboliques associés.

Les contraceptifs hormonaux

La plupart du temps, les douleurs menstruelles sont causées par la régulation insuffisante ou excessive des hormones sexuelles. Si les médicaments en vente libre ne suffisent pas à réduire la douleur ou l’abondance des flux, la pilule contraceptive, ou toute autre forme de contraception hormonale, peut aider à les soulager en rétablissant l'équilibre hormonal.

L’oestrogène favorise l’épaississement et la coagulation du sang, pouvant ainsi réduire le flux menstruel. La progestérone, elle, réduit la densité de la muqueuse utérine, ce qui peut diminuer le flux menstruel, mais aussi les douleurs que certaines femmes ressentent pendant leurs règles”, Dr Daniel Atkinson, responsable clinique chez Treated.

Outre les pilules contraceptives, il existe des pilules spécifiques pour traiter les douleurs pendant les règles, ainsi que leur abondance. Parmi elles, on retrouve des traitements à base de progestatifs, tels que Lutényl® (nomégestrol), Lutéran® (acétate de chlormadinone), Primolut® (noréthisterone), Provera® (médroxyprogestérone) et Utovlan® (noréthisterone).

Le principe actif, la progestérone, également appelé hormone lutéale, inhibe la croissance de la muqueuse utérine et est donc un médicament efficace pour les règles douloureuses, mais aussi pour retarder les règles jusqu'à 14 jours.

Les effets indésirables de ces traitements s’apparentent aux effets secondaires des pilules contraceptives : maux de tête, aménorrhées, dysménorrhées...

Attention cependant, ces traitements ne doivent pas être pris en parallèle de tout autre traitement hormonal. Avant d'utiliser pour la première fois un médicament contenant le principe actif de la noréthistérone, ou une autre forme de progestatifs, il est conseillé de consulter votre médecin généraliste ou gynécologue.

Médicament pour règles douloureuses sans ordonnance : est-ce possible ?

La plupart des médicaments pour règles douloureuses sont disponibles sans ordonnance, parmi ceux cités précédemment. En revanche, les traitements hormonaux contre les douleurs menstruelles nécessitent une ordonnance et ne doivent être pris qu'après consultation d'un médecin.

Grâce à notre service de prescription en ligne, vous pouvez aussi facilement commander directement à votre domicile Primolut, Provera, ou Utovlan pour traiter vos douleurs menstruelles ou vos règles abondantes.

Pour cela, il vous suffit de remplir notre questionnaire médical. Il sera ensuite vérifié par un médecin certifié. Si le traitement vous est adapté, il rédigera une ordonnance et notre pharmacie vous enverra le médicament dans un délai d'un jour ouvrable.

Si les douleurs ou l’abondance persistent malgré la prise de traitements médicamenteux, il est vivement recommandé de consulter un médecin généraliste ou un gynécologue afin d’écarter toute cause sous-jacente.

Dernière révision:  15/02/2021