Il est fréquent que des histoires relatives à des personnes ayant acheté des pilules sur internet face la une des médias. Bien qu’il soit possible d’acheter en ligne et en toute sécurité des traitements médicaux comme Xenical ou Orlistat, de nombreux sites internets proposent des solutions pour perdre du poids dangereuses et illégales.

Le danger des comprimés pour maigrir contrefaits est un sujet que nous avons déjà évoqué. Mais il existe aussi des traitements médicaux qui ont été disponibles à la vente pendant une certaine période, avant d’être retirés en raison des graves effets secondaires qu’ils peuvent provoquer.

Sibutramine, plus connu sous le nom de Reductil, en est un exemple.

Qu’est-ce que le Sibutramine ?

Le Sibutramine fut commercialisé en France à partir de 1998, jusqu’à ce que son autorisation de mise sur le marché soit suspendue en 2010 dans l’ensemble de l’Europe. Cette interdiction s’explique par le risque d’AVC et d’attaques cardiaques qu’il engendre.

Ce médicament a aussi été interdit à la commercialisation en Chine et aux Etats-Unis.

A qui s’adressait le Sibutramine ?

Ce médicament était disponible sur ordonnance médicale et s’adressait uniquement aux patients ayant un IMC supérieur à 30 ou aux personnes ayant un IMC de 27 et qui avaient un risque important de développer des maladies associées (comme par exemple du diabète de type 2 ou de l’hypertension artérielle). Le Reductil devait être pris en parallèle d’un programme sportif et un régime alimentaire équilibré.

De quelle manière le Sibutramine fonctionne-t-il ?

Commercialisé en 1998 après avoir été conçu au Royaume-Uni, le Sibutramine est un coupe-faim. Plus précisément, il augmente le niveau de sérotonine et de noradrénaline dans le cerveau. Ces deux substances sont des neurotransmetteurs inhibiteurs et induisent la sensation de satiété après avoir mangé. Ainsi, le Sibutramine augmente ce sentiment. Par conséquent, l’appétit est satisfait après avoir mangé en plus petite quantité.

Bien qu’il n’a pas été prescrit à autant de personnes que l’Orlistat, le Reductil fut utilisé par 89 000 en 2009.

Pourquoi le Sibutramine a été interdit à la vente ?

Depuis le début, ces comprimés ont été sujets à la controverse. Son efficacité à faire maigrir a été remise en question dans une étude américaine. En effet, ces scientifiques ont remarqué que la prise régulière de 10 mg de Sibutramine pendant une année permettait uniquement de faire perdre 3 kgs.

Déjà contre-indiqué aux patients ayant un historique médical incluant des AVC, des problèmes cardiaques ou de l’hypertension artérielle, l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a émis des doutes quant à la sécurité de ce traitement en 1999 et 2002. L’Agence a en effet déclaré que les risques outrepassaient les bénéfices du médicaments.

En 2002, l’EMA a demandé au fabricant du Reductil, les Laboratoires Abbott, de réaliser une étude sur la sécurité et l’efficacité du médicament sur un large échantillon de patients obèses. Les progrès de 10 000 personnes ont été suivis sur presque six ans et ont été comparés avec les effets d’un placebo. Les résultats ont permis de démontrer que le Sibutramine permet uniquement une perte de poids modeste et sur le court terme. En outre, le risque d’engendrer des problèmes cardiaques est plus important que pour le placebo.

En janvier 2010, l’EMA a suspendu toutes les licences du Sibutramine en Europe. Elle s’est fondée sur une étude qui a conclu que les effets secondaires potentiels, le risque d’AVC et d’attaques cardiaques non-mortelles, dépassaient les bénéfices du traitement. La même années, de nombreux autres pays ont interdit le médicament.

Le Sibutramine peut toujours être trouvé dans des comprimés illégaux. Ces médicaments contrefaits seront souvent vendus comme remèdes “naturels” à base d’herbes. Les médicaments non autorisés à la vente peuvent être dangereux pour la santé et provoquer de graves effets secondaires.

Les alternatives au Sibutramine

Un seul traitement médical pour perdre du poids est actuellement disponible à la vente. L’Orlistat, aussi vendu sous le nom de Xenical. Il est prescrit aux patients en surpoids et pour qui le suivi d’un régime diététique et d’une pratique sportive ne sont pas suffisants. Néanmoins, ce médicament doit être pris en parallèle du suivi d’un programme sportif et d’un régime alimentaire.

Une option sans ordonnance existe, le médicament Alli. Ce dernier contient une version plus faible d’orlistat et est disponible en pharmacie, sous contrôle préalable du pharmacien.

Si vous souhaitez recevoir une aide pour maigrir, consultez votre médecin. Il sera à même de trouver les causes de votre prise de poids et d’établir un plan d’action afin d’améliorer votre santé, avec ou sans médicament.