L’une des conséquences inévitables de la médecine moderne est le développement constant de théories scientifiques contradictoires. Généralement, ces études s’appuient toujours sur l’expertise de scientifiques, créent le buzz dans la communauté médicale et sont véhiculées par de nombreux médias et sites internet. C’est particulièrement le cas quand le thème débattu est relatif à la dysfonction érectile. Mais ces études scientifiques aident-elles réellement les patients ? 

Le point positif du débat scientifique de ces 20 dernières années est que les troubles de l’impuissance ont été analysés en profondeur. Il existe actuellement plusieurs catégories de médicaments pour la dysfonction érectile et vous pouvez obtenir des informations supplémentaires sur notre site internet ou auprès de votre médecin. 

Néanmoins, bien que la quantité importante d’information disponible sur ce sujet soit un avantage, il peut être compliqué de savoir par où commencer. En particulier, le thème des plantes médicinales pour les troubles de l’érection est très discuté et apprécié des patients, notamment parce que les médicaments mis au point par les laboratoires ne conviennent pas à tous (financièrement et médicalement).

Concernant les solutions médicales sans ordonnance, un grand nombre d’idées plus ou moins vraies sont véhiculées. Et il est logique qu’un patient souffrant de troubles de l’érection recherche le traitement qui lui soit adapté et qu’il s’interroge sur l’efficacité des traitement alternatifs. Le développement ci-dessous à pour but d’évoquer clairement et en toute transparence ces différentes méthodes alternatives pour la dysfonction et de vous aider à faire le bon choix. 

Acupuncture

L’acupuncture est une pratique ancestrale asiatique qui consiste en l’insertion d’aiguilles fines sur divers points de pression du corps. Cette méthode est régulièrement citée pour soigner efficacement les troubles d’érection. 

Comment se déroule une séance d’acupuncture ? Le praticien examinera d’abord votre état de santé général. Ensuite, il vous demandera de vous allonger sur le dos afin qu’il puisse placer les aiguilles. Ces dernières peuvent provoquer des chatouillements mais sont indolores. Les aiguilles devront rester en place pendant environ 30 minutes. 

Cette pratique est réputée pour détendre les tensions musculaires et améliorer la circulation sanguine. Néanmoins, il n’existe pas d’études scientifiques permettant de démontrer clairement que l’acupuncture résout les troubles de la dysfonction érectile. Une étude scientifique réalisée en 2009 par des chercheurs sud-coréens révèle que sur 80 études, moins de la moitié est fondée sur une observation clinique et que parmi elles, seules quatre sont fiables. Il est donc compliqué, à l’heure actuelle, d’affirmer de manière scientifique que cette méthode alternative peut résoudre les troubles de l’impuissance.

Cependant, il est vrai que les séances d'acupuncture peuvent diminuer le stress et par conséquent réduire les symptômes de la dysfonction érectile. Néanmoins, il est compliqué à l’heure actuelle d’affirmer de manière scientifique que cette méthode de médecine alternative résout les troubles de l’impuissance.

DHEA

La Déhydroépiandrostérone (ou DHEA) est une hormone naturellement produite par le corps, plus spécifiquement par la glandes surrénale. Il semblerait que cette substance soit déterminante dans le bon fonctionnement du système immunitaire et qu’elle aide à maintenir les muscles et les os en bonne santé. La DHEA se transforme en testostérone et en oestrogène, deux hormones vitales pour la fonction sexuelle de l’homme et la femme. Par conséquent, l’emploi de DHEA synthétique peut compenser le niveau de testostérones et diminuer les troubles liés à la dysfonction érectile. 

Néanmoins, l’utilisation de DHEA est controversée car elle peut être dangereuse pour la santé et notamment inhiber les fonctions de l’hypophyse. En outre, il n’existe pas à l’heure actuelle d’études scientifiques sur les effets au long terme de la prise de DHEA. C’est pourquoi la prescription de DHEA pour la dysfonction érectile est déconseillée par les médecins. 

L-Arginine

L-arginine est l’un des 20 acides aminés composant nos protéines, substances essentielles pour les fonctions récupératrices du corps. C’est un nutriment présent dans les aliments tels que le poulet, le porc, le boeuf, les produits laitiers, le ton, le saumon et les anchois. 

Ses effets sur la production d’oxide nitrique permettent de détendre les vaisseaux sanguins; une fonction essentielle des traitements pour la dysfonction érectile. Les études scientifiques sur le sujet ont démontré que l’arginine était efficace pour soigner les symptômes de la dysfonction érectile quand ces derniers sont concomitants à une maladie cardio-vasculaire. Une étude en particulier, réalisée par des scientifiques bulgares montrent que l’arginine, administrée en parallèle d’extrait de pin, est particulièrement efficace et ne produit pas (en théorie) d’effets indésirables.

Cependant, le risque d’interaction entre l’arginine et d’autres médicaments est important. C’est pour cette raison que l’arginine doit être pris avec précaution et qu’il est nécessaire d’en parler préalablement avec son médecin.

Ginseng rouge de Corée 

Peu d’études scientifiques ont été réalisées à propos des effets du Ginseng rouge de Corée sur les troubles de l’impuissance. Et parmi les études existantes, la plupart d’entre elles ont des résultats contradictoires. Une étude publiée en 2002 suggère que le ginseng rouge peut améliorer l’érection. Cependant, une autre étude coréenne réalisée dix ans plus tard tend à indiquer que le ginseng rouge de Corée a en fait un effet placebo.

On ne peut pas expliquer précisément pourquoi le ginseng rouge de Corée peut fonctionner chez certains hommes. L’une des hypothèses avancées par les scientifiques est que le ginseng rouge diminue la pression sanguine et facilite par conséquent la circulation du sang vers le pénis. Si envisagez d’utiliser du ginseng rouge de Corée à titre de traitement pour la dysfonction érectile, veuillez en discuter préalablement avec votre médecin car un risque d’interaction médicamenteuse existe.

Yohimbe

L’écorce de yohimbe provient d’un arbre présent en Afrique de l’Ouest. Ce remède à base de plante existe sous forme de complément alimentaire mais a aussi été développé comme médicament sous ordonnance, sous le nom de chlorhydrate de Yohimbe. Avant que le Viagra arrive sur le marché, le chlorhydrate de Yohimbe était le traitement classiquement prescrit pour les cas de dysfonction érectile. Il permet d’élargir les vaisseaux sanguins et d’augmenter la circulation sanguine au niveau du pénis. 

De nombreux effets secondaires sont associés au yohimbe, dont l’hypertension artérielle et l’apparition de problèmes rénaux. C’est pour cette raison que les médecins déconseillent la prescription de yohimbe à leurs patients.

Herbe du bouc lubrique

L’herbe du bouc lubrique, aussi appelée l’herbe à bouc bandé, est utilisée depuis des années comme remède aux troubles de l’érection. Ce remède ancestral provient de l’Extrême-Orient. Il se compose d’icariine, une substance plus ou moins similaire aux fonctions des inhibiteurs de la PDE-5, l’agent actif de nombreux médicaments pour la dysfonction érectile dont le Viagra et le Cialis.

La PDE-5 est une enzyme qui peut provoquer une mauvaise circulation du sang et empêcher une érection continue. En bloquant les fonctions de cette enzyme, les médicaments tels que Sildénafil augmente la circulation sanguine vers le pénis et favorise une érection continue.

Bien que l'icariine  agisse de manière similaire à la PDE-5, son efficacité est moindre. Et comme pour les autres remèdes naturels, l’herbe du bouc lubrique peut provoquer de graves effets secondaires, notamment quand elle interagit avec d’autres médicaments. Il est donc fortement conseillé de consulter votre médecin avant tout utilisation de cette herbe.

Ginkgo Biloba

Le ginkgo biloba n’est pas réellement associé aux troubles de la dysfonction érectile. L’extrait de cet arbre a d’abord été utilisé en traitement de la diminution des fonctions cognitives. En outre, certaines études scientifiques ont suggéré que le ginkgo biloba peut ralentir la progression de la démence. Et bien que certains médecins aient remarqué les effets de cette plante sur les troubles de la dysfonction érectile (comme effet secondaire des médicaments antidépresseurs), les données scientifiques sont insuffisantes pour prouver son efficacité quant à l’impuissance. 

Avant d’utiliser ce remède, veuillez en discuter avec votre docteur car le risque d’interaction médicamenteuse est important. 

Jus de grenade 

Le jus de grenade est un antioxydant apprécié, dont les propriétés sont excellentes pour la santé. Il favorise notamment une meilleure circulation sanguine et permet de réduire le risque de maladies respiratoires associées à l’hypertension artérielle. Mais qu’en est-il de son efficacité sur les troubles de l’érection ?

En 2007, une étude réalisée par des scientifiques californiens a permis de démontrer que sur l’ensemble des hommes ayant participé à l’étude, 47% ont remarqué une amélioration de leurs problèmes d’érection. L’expérience consistait à boire un verre de jus de grenade tous les jours, pendant 4 semaines. Mais tout comme pour le ginseng rouge de Corée, d’autres scientifiques considèrent que le jus de grenade a tendance à avoir un rôle de placebo. 

Néanmoins, les bienfaits du jus de grenade sur la santé sont réels et il ne constitue pas un danger pour la santé, notamment pour les hommes souffrant de problèmes cardio-vasculaires. Il peut donc être intéressant de suivre une cure de jus de grenade et d’observer ses effets sur les troubles d’impuissance.

 

Conclusion: Est-ce que ces remèdes peuvent résoudre les troubles liés à l'impuissance ?

L’efficacité des remèdes naturels pour traiter l’impuissance fait débat. Certains docteurs considèrent ces remèdes comme étant une alternative intéressante, alors que d’autres estiment qu’ils n’ont pas la même efficacité que les traitements médicaux classiques.

Pour les hommes qui ne souhaitent pas prendre un médicament pour la dysfonction érectile, suivre des mesures préventives est peut-être la meilleure des solutions. Limiter la consommation d’alcool ou de tabac, adopter un régime alimentaire équilibré ou combattre son stress peuvent favoriser la disparition des symptômes de la dysfonction érectile. 

Si jamais ces mesures préventives ne sont pas efficaces, n’hésitez pas à discuter de votre problème avec votre partenaire car n’oubliez pas que les troubles de l’érection concernent aussi votre partenaire. En outre, votre médecin pourra éventuellement vous prescrire un médicament adapté.

Si vous souhaitez approfondir ce sujet, l’article scientifique “Plantes et dysfonction érectile” est particulièrement intéressant.