Se rendre compte qu’on souffre de dysfonction érectile peut être légèrement angoissant et il est aisé de facilement conclure que quelque chose cloche dans sa relation amoureuse. Mais parfois, notamment pour les hommes mûrs, les troubles de l’érection peuvent être la conséquence d’une maladie physique non diagnostiquée. 

Le processus de l’érection consiste en la transmission de messages nerveux du cerveau vers le pénis, en passant par la moelle épinière. Plus précisément, le système nerveux central est responsable de l’accroissement de la circulation sanguine dans le pénis (corps caverneux). Si ce processus naturel ne fonctionne pas comme il faudrait, cela peut empêcher l’érection de se produire normalement . 

Avant de se précipiter et d’acheter des médicaments spécifiques pour la dysfonction érectile, il est essentiel  de s’interroger sur la présence de causes physiques pouvant indirectement engendrer des problèmes d’érection. 

 

Hypertension artérielle

L’une des premières causes de maladie vasculaire chez les hommes de plus de 65 ans est l’hypertension artérielle. Cette dernière peut résulter d’une régime alimentaire riche en sel, d’un surpoids ou d’une obésité, d’une consommation importante d’alcool ou de tabac. L’hypertension provoque une accélération du rythme cardiaque et un durcissement des artères. Cela signifie que les artères par lesquelles circulent le sang se resserrent, ce qui provoque des problèmes circulatoires. En conséquence, la circulation du sang vers le pénis est altérée et il devient difficile d’obtenir une érection normale. 

Un certain nombre d’études permettent de démontrer scientifiquement le lien entre hypertension artérielle et impuissance, dont une étude réalisée par une équipe scientifique qatari en 2007 et basée sur un échantillon de 296 hommes souffrant d’hypertension et de 298 hommes n’ayant pas d’hypertension sanguine. Parmi les hommes rencontrant des problèmes d’hypertension, 66% d’entre eux souffrent aussi d’impuissance, alors que seuls 24% des hommes n’ayant pas d’hypertension ont des troubles de l’érection. 

 

Hyper cholestérol 

L’hypercholestérolomie est un autre trouble de santé pouvant générer des troubles de la circulation. En effet, l’excès de cholestérol consiste en la présence de graisse dans les artères, ce qui empêche une circulation correcte du sang, notamment vers le pénis. Tout comme pour l’hypertension artérielle, l’excès de cholestérol peut être causé par de mauvaises habitudes alimentaires, un manque d’exercice physique, une importante consommation d’alcool et/ou de tabac. 

 

Diabète 

94% du nombre total de diabétiques en France ont un diabète de type 2. Le diabète est une maladie chronique résultant de la production insuffisante d’insuline par le corps et qui peut avoir des conséquence indirectes sur la circulation sanguine, dont celle du pénis. 

Le diabète peut en outre endommager les nerfs et inhiber la transmission des signaux du plaisirs à travers le corps. 

En conséquence, un nombre important d’hommes (presque la moitié selon une étude réalisée en 2011) diabétiques souffrent parallèlement de dysfonction érectile. En outre, une autre équipe scientifique a constaté que les hommes diabétiques ont un risque plus important de développer les symptômes de l’impuissance à un âge jeune (15 ans plus tôt que s’ils n’avaient pas de diabète).

 

Hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) 

Bien qu’il semble que l’HBP ne soit pas responsable de la dysfonction érectile, ces deux maladies sont souvent présentes en même temps. On ne connaît pas scientifiquement les causes de cette similitude, mais certaines études scientifiques suggèrent que les symptômes d’une hypertrophie de la prostate, tels que le besoin d’aller régulièrement aux toilettes ou l’insomnie, peuvent indirectement provoquer une perte de libido et donc une impuissance sexuelle. 

Il a été récemment prouvé que la prise journalière de tadalafil, l’agent actif du Cialis, peut être efficace pour les hommes ayant une HBP parallèlement à des troubles de l’érection. 

 

Désordres neurgénétiques 

Les troubles de la dysfonction sont rarement associés aux maladies affectant le cerveau, la moelle épinière ou le système nerveux. Pourtant une étude récente a démontré que plus de la moitié des hommes interrogés (52,9%) et souffrant de sclérose en plaques, rencontre des troubles d’érection. Une autre étude scientifique permet d’associer les symptômes de l’impuissance à la maladie de Parkinson puisque 68,4% des hommes interrogés souffrent de dysfonction érectile. Ce même constat est effectué chez les hommes ayant été victimes d’un AVC

La raison pour laquelle ces maladies neurologiques provoquent des troubles de l’érection est qu’elles inhibent les capacités des voies nerveuses entre le pénis et le cerveau et leur capacité à faire circuler les signaux à travers le corps. En conséquence, il peut être plus difficile de ressentir le plaisir lié à la stimulation sexuelle. 

 

Déséquilibre hormonal 

Les troubles de l’érection peuvent aussi apparaître suite un déséquilibre du niveau d’hormones dans le corps, mais il est rare que ce soit la cause unique. Des études scientifiques semblent suggérer que le faible taux de testostérone est directement connecté à la dysfonction érectile puisque la diminution du niveau de cette hormone agit directement sur la libido. 

La réduction du taux de testostérone est connectée aux problèmes circulatoires responsables de l’impuissance. Néanmoins, la piste de la prescription de traitements hormonaux pour traiter les troubles de l’érection n’a pas été entièrement explorée et la majorité des médecins préfèrent prescrire en priorité des médicaments pour améliorer la circulation sanguine.

 

Maladie rénale 

Les maladies rénales ont généralement pour conséquence d’endommager la circulation sanguine et de causer des dommages nerveux. C’est pourquoi elles peuvent provoquer l’apparition de troubles de l’érection. En outre, les symptômes de la dysfonction érectile sont à compter parmi les effets secondaires potentiels que les médicaments pour les maladies rénales peuvent engendrer. 

 

Blessure  

Les trauma et blessures situés dans la partie inférieure de l’abdomen, les régions génitales ou le périnée peuvent causer l’apparition de troubles de l’impuissance. La raison est que ces blessures provoquent des dommages au niveau des nerfs et de vaisseaux sanguins, empêchant le corps de fonctionner normalement lorsque celui-ci est sexuellement stimulé. 

 

Si vous êtes concerné par des problèmes d’impuissance et que vous pensez qu’ils sont causés par l’une des maladies précitées, consultez votre médecin. Ce dernier vous prescrira un médicament adapté à votre situation et qui vous permettra de traiter vos troubles d’érection.