La pilule contraceptive masculine est un sujet fréquemment discuté, notamment dans les médias.

A l’heure actuelle, une telle contraception n’existe pas. Cependant, c’est un secteur en pleine mutation et il est probable que la recherche scientifique arrive dans un futur proche à développer de nouvelles solutions contraceptives pour les hommes.

Depuis l’introduction de la contraception féminine dans les années 1960, la recherche dans le domaine de la contraception masculine a fluctué entre avancées et pauses.

Cela s’explique par un certain nombre de raisons comme le manque de financement et par un manque apparent de progrès.

Les contraceptions masculines existantes

Différentes options contraceptives sont actuellement disponibles pour les hommes, mais en nombre limité. Il y a d’abord les préservatifs qui sont une méthode contraceptive barrière et qui permettent en outre de protéger contre les infections sexuellement transmissibles (IST). Ensuite, il y aussi la vasectomie qui est une solution permanente.

Les prérequis pour une pilule contraceptive masculine

Les autres méthodes contraceptives comme les pilules contraceptives, les anneaux vaginaux ou les injections sont uniquement des solutions s’adressant aux femmes.

Pour qu’une pilule contraceptive pour les hommes puissent voir le jour, il est nécessaire que cette dernière offre les mêmes avantages que sa version féminine.

Tout d’abord, elle doit être réversible afin que le patient puisse arrêter facilement sa contraception.

Deuxièmement, la pilule pour les hommes doit être efficace.

Enfin, les risques d’effets secondaires doivent être faibles.

En raison du manque de solutions disponibles pour les hommes, Lisa Campo-Engelstein a commenté dans un essai publié par le Journal of Ethics que la responsabilité pesait beaucoup plus sur les épaules des femmes que celles des hommes.

Cette responsabilité peut entraîne un suivi médical, des effets secondaires non désirés, des examens invasifs, certaines procédures médicales et du stress. Il y a aussi la possibilité que la pilule contraceptive ne fonctionne pas.

Comment la pilule contraceptive pour homme pourrait fonctionner ?

Les pilules contraceptives pour femmes contiennent des hormones synthétiques, dont le but est de modifier le processus naturel de reproduction.

Un concept identique a été appliqué dans la recherche scientifique concernant la pilule masculine et il a été prouvé que l’hormone féminine progestérone peut permettre de stopper la production de spermatozoïdes.

Cependant, ces hormones artificielles ont aussi pour conséquence de réduire le taux de testostérone, ce qui peut affecter la libido et la densité osseuse. Afin d’éviter ces effets secondaires, la prise de suppléments de testostérone serait nécessaire.

Certaines études ont aussi suggéré que ce type de traitement n’est pas toujours efficace pour contrôler la production de spermatozoïdes et donc empêcher une grossesse. Ce manque d’efficacité est plus ou moins important selon les différents groupes éthniques.

De multiples recherches scientifiques ont été conduites pour mieux maîtriser les différences d’efficacité mais aucune solution efficace n’a encore été élaborée.

Options non-hormonales

L’alternative pour interférer sur les fonctions hormonales masculines est d’altérer physiquement les organes reproductifs masculins. Beaucoup de recherches se sont concentrées sur le canal déférent qui est le tube permettant de transporter les spermatozoïdes des testicules vers le pénis.

Les techniques de recherche se sont concentrées sur la méthode de l’injection à administrer dans le canal déférent via le scrotum et connue sous l’expression RISUG (Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance).

Le Vasagel est un médicament faisant toujours l’objet d’études en Inde. Il a pour fonction d’enrober l’intérieur du canal déférent avec un agent chimique dont le but est de détruire les spermatozoïdes circulant vers le pénis.

Pour inverser la procédure, une injection est nécessaire et permet d’évacuer du corps l’agent actif. Par conséquent, la production et la circulation de spermatozoïdes vers le pénis peut reprendre.

Une autre option non-hormonale est le dispositif intra-vasculaire (IVD). C’est un implant qui permet de boucher le canal déférent et d’empêcher les spermatozoïdes de circuler vers le pénis. Des recherches plus approfondies à propos de la sécurité et des effets sur le long terme de ce dispositif sont toujours en cours pour déterminer si c’est une solution viable.

Les bloquants de protéine sont une autre option à considérer car les protéines utilisées par le corps jouent un rôle essentiel pendant l’éjaculation.

Est-ce que une pilule contraceptive sera utilisée par les hommes ?

Le fait de savoir si une pilule contraceptive masculine sera appréciée des hommes est un sujet très débattu. Une étude suggère que plus de 50% des hommes utilisant déjà une forme de contraception seront d’accord pour prendre une pilule contraceptive. Et la majorité des hommes interrogés souhaiterait avoir plus d’options en ce qui concerne les méthodes contraceptives.

Quand de nouvelles méthodes contraceptives pour les hommes seront commercialisées ?

Plusieurs années seront nécessaires avant qu’une pilule contraceptive pour homme soit commercialisée. D’autant plus que tout nouveau médicament doit faire l’objet de tests approfondis avant de pouvoir être proposés aux patients.