Dans la majorité des cas, lorsque la chlamydia est rapidement détectée et soignée, l’infection disparaîtra sans laisser de dommages sur la santé.

Cependant, si cette IST n’est pas traitée correctement, elle peut engendrer des problèmes de santé sur le long terme et des complications.

Chez les femmes, la chlamydia peut provoquer les complications suivantes:

  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Complications pendant la grossesse

Chez les hommes:

  • Testicules enflammés ou épididymite
  • Arthrite réactive 

Maladie inflammatoire pelvienne (MIP)

Cette maladie apparaît chez certaines patientes lorsque l’infection chlamydiale se diffuse aux organes reproducteurs féminins tels que les ovaires et l’utérus.

Les symptômes de la MIP sont similaires à ceux de la chlamydia et incluent:

  • Des douleurs abdominales basses et pelviennes
  • De la douleur pendant les rapports sexuels
  • Des douleurs urinaires
  • Des sécrétions vaginales
  • Des saignements après un rapport sexuel
  • Des saignements pendant les règles
  • Des règles douloureuses ou abondantes

Dans quelques cas, la patiente peut aussi développer de la fièvre, des nausées et des vomissements.

La maladie inflammatoire pelvienne peut engendrer des problèmes de santé graves dont des douleurs chroniques, des abcès et une infertilité. Elle peut aussi augmenter le risque d’être victime d’une grossesse extra-utérine, c’est-à-dire lorsque l’embryon s’attache à une zone en dehors de l’utérus, dont les trompes de Fallope, ce qui empêche son développement.

La maladie se soigne avec des antibiotiques mais peut aussi imposer un traitement de suivi. 

On estime qu’environ 25% des cas de MIP sont la conséquence d’une IST telle que la chlamydia.

10% des femmes contractant la chlamydia mais ne suivant pas de traitement médical développeront une maladie inflammatoire pelvienne dans les 12 mois qui suivent.  

Contracter la chlamydia pendant une grossesse  

Les femmes enceintes ayant une chlamydia non soignée court le risque de transmettre la maladie à leur bébé, ce qui peut engendrer une conjonctivite ou une pneumonie.

L’IST peut aussi causer un accouchement prématuré et donc mettre en danger la vie du nouveau né.

Grâce à des antibiotiques, on peut soigner la chlamydia pendant une grossesse. Cependant, l’infection peut provenir de souches distinctes de la chlamydia contractée par des patientes non enceintes. Si c’est le cas, les antibiotiques peuvent s’avérer inefficaces. 

L'inflammation des testicules (épididyme)

Cette inflammation résulte de la diffusion de l’infection bactérienne vers les testicules et l’épididyme, c’est-à-dire les petits tubes responsables du transport des spermatozoïdes. Non soignée, cette infection peut conduire à une infertilité.

Les symptômes de l'epididymite incluent:  

  • Douleurs et sensibilités au niveau des testicules
  • Gonflement des testicules en raison de l’accumulation de fluide
  • Sécrétion pénienne

Plusieurs causes expliquent le développement d’une épididymite. Les IST telles que la chlamydia sont l’une des causes possibles. Les patients souffrant de cette inflammation seront généralement soignés avec des antibiotiques. Dans certains cas, des anti-douleurs ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être prescrits pour soulager l’inconfort ressenti.  

L'arthrite réactive  

Cette maladie peut affecter les articulations, les yeux et l’urètre. Selon l’emplacement des symptômes, elle se caractérise par de la douleur, de l’inflammation, un gonflement ou de la rigidité.

Par exemple, les patients souffrant d’arthrite réactive peuvent remarquer:

  • Des articulations gonflées, douloureuses et rigides
  • Des symptômes de la conjonctivite tels que des yeux rouges et de l’inconfort
  • Des douleurs urinaires

Les symptômes suivants peuvent aussi apparaître:

  • Inconfort ressenti dans le bas du dos et les fesses
  • Fièvre
  • Perte de poids
  • Diarrhée
  • Ulcères buccaux

L’arthrite réactive apparaît chez patients souffrant de la chlamydia, environ un mois après avoir contracté l’infection, lorsque le système immunitaire attaque par erreur le tissu sain au lieu de l’infection. 

Dans de nombreux cas, la maladie disparaîtra au bout de plusieurs mois. Cependant, il peut aussi arriver que l’arthrite réactive réapparaissent après des infections successives.

Le traitement médical a pour but de réduire la sévérité des symptômes et consistera généralement en des médicaments anti-inflammatoires.

Eviter les complications

L’unique moyen de ne pas développer de complications suite à la contraction de la chlamydia est de :

  • Eviter de contracter l’infection en ayant des rapports sexuels protégés
  • Si vous êtes sexuellement actif, d’être testé régulièrement
  • Si vous êtes testé positivement, vous devez commencer votre traitement médical aussi rapidement que possible 

Pour obtenir plus d’informations concernant la chlamydia, nous vous invitons à consulter notre page d’information FAQ Chlamydia.