Comme pour tout autre médicament, le Propecia peut engendrer des effets secondaires. Ce médicament est commercialisé pour lutter contre la calvatie

Dans certains cas, ces effets indésirables disparaîtront d’eux mêmes après une courte période ou à l’arrêt du traitement. Cependant, si vous remarquez quelque chose d’inhabituel, veuillez en parler à votre docteur.  

En particulier, si vous développez tout effet secondaire suite à la prise de finastéride,  pouvant être le signe d’une réaction allergique: gonflement de la gorge, des lèvres ou du visage, des problèmes pour avaler ou de respiration, de l’urticaire ou des éruptions cutanées… consultez immédiatement un docteur.

Si vous vous sentez déprimé, que vous remarquez l’apparition d’anomalies au niveau de votre poitrine, comme une douleur, une grosseur, un agrandissement mammaire ou des sécrétions provenant des tétons, il est aussi important d’en parler dès que possible à votre médecin.

Dans les paragraphes qui suivent, nous détaillerons les effets secondaires associés au médicament Propecia et leur probabilité.

Les essais cliniques du Propecia

Le Propecia a été testé lors de trois études différentes: contrôlées versus placebo, en double aveugle et étude multicentrique. Au total, ces essais ont impliqué 3 200 participants et ont permis d’arriver à la conclusion que le Propecia a un profil de tolérance similaire au placebo.

Le traitement a été arrêté pour effet indésirable clinique par le pourcentage suivant de participants:

  • 1,7% des 945 hommes prenant du Propecia
  • 2,1 % des 934 hommes prenant le placebo

Libido et fonction sexuelle

La notice patient du Propecia liste plusieurs effets indésirables possibles, de nature sexuelle.

Les effets suivants sont répertoriés comme ‘non fréquents’ (c’est-à-dire affectant jusqu’à 1 personne sur 100):

  • Impuissance (Dysfonction érectile)
  • Diminution de la libido
  • Problèmes éjaculatoires comme faible quantité de sperme

D’autres effets secondaires de nature sexuelle sont aussi listés. Cependant, la fréquence de ces derniers est inconnue. C’est notamment le cas des effets suivants:

  • Problèmes persistants pour avoir une érection, même après avoir terminé le traitement
  • Baisse persistante de la libido, même après avoir arrêté le traitement Propecia
  • Problèmes éjaculatoires, même après avoir arrêté le traitement

Les essais cliniques ont permis de collecter le pourcentage de patients touchés par ces effets indésirables sur la sexualité:


Effets secondaires

Propecia -  % d’hommes ayant signalé un effet secondaire

Placebo - % d’hommes ayant signalé un effet secondaire

Baisse de la libido

1,8

1,3

Dysfonction érectile

1,3

0,7

Problèmes éjaculatoires

0,8

0,4

 

Pendant les 12 premiers mois de l’essai clinique, des effets secondaires d’ordre sexuel ont été notés chez 3,8% des participants suivant le traitement Propecia et chez 2,1% des participants ayant reçu un placebo.

Ce pourcentage pour les patients suivant le traitement est tombé à 0,6% au cours des quatres années suivantes.

Les hommes qui ont arrêté la prise de Propecia ont pu remarquer un arrêt des effets secondaires. Et d’ailleurs, ces mêmes effets ont disparu pour beaucoup de participants continuant l’essai.

Cependant, des troubles sexuels tels qu’une baisse de libido ou de l’impuissance  continuant après l’arrêt du Propecia, ont été reportés lors de la commercialisation du produit.

Fertilité

L’infertilité masculine ou des problèmes de qualité du sperme ont été répertoriés comme effets secondaires possibles, mais avec une fréquence inconnue.

Les essais cliniques du médicament n’ont pas permis d’apporter plus de précision concernant cette question. En effet, les hommes souhaitant avoir des enfants n’ont pas été gardé pour l’essai clinique. Quant aux essais sur animaux, ils n’ont pas produit d’information statistiquement significative quant aux effets du médicaments sur la fertilité.

Suite à la commercialisation du Propecia, les hommes ayant signalé l’infertilité comme effet indésirable avaient aussi la particularité d’être concernés d’autres facteurs à risque, ce qui complique la preuve de cause à effet.

Il est possible que les hommes qui prennent Propecia développent des problèmes avec leur fertilité. La qualité et le nombre de spermatozoïdes peut évoluer lors de la prise du médicament. Cependant, les études sur le sujet ont aussi démontré que la qualité des spermatozoïdes revient à la normale après l’arrêt du traitement.

Des études sur les effets potentiels sur le long terme concernant l’infertilité masculine n’existent pas encore.

Cancer mammaire

La notice médicale du Propecia donne pour instruction de consulter en urgence un docteur si le patient constate un changement de son tissu mammaire. Ces changements incluent la formation de grosseur, des sécrétions au niveau des tétons, un agrandissement du tissu mammaire, une sensibilité ou une douleur ressentie.

Il n’a pas été possible de calculer la prévalence du cancer de la poitrine. Néanmoins, des informations sur cet effet secondaire ont été signalées après la mise en vente du médicament.

Changements d’humeur

La notice patient du médicament Propecia demande aux patients d’arrêter le traitement et d’en parler à leur docteur s’ils remarquent des symptômes de dépression. Des exemples de dépression, de changements d’humeur et de pensées suicidaires ont été notifiées au fabricant après la commercialisation du traitement.

Néanmoins, les autorités compétentes notent que les cas de dépression sont peu fréquents et qu’en phase III de l’essai clinique, les cas de dépression chez les utilisateurs de Propecia n’étaient pas différents à ceux prenant le placebo.

Déclarer un effet secondaire

Depuis le 13 mars 2017, les patients peuvent reporter tout effet indésirable en ligne, suite à la prise d’un médicament, l’utilisation d’un dispositif médical ou d’un autre produit de santé ou cosmétique.

Nous vous invitons à consulter le site internet de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) pour en savoir plus :

http://ansm.sante.fr/Declarer-un-effet-indesirable/Comment-declarer-un-effet-indesirable/Declarer-un-effet-indesirable-mode-d-emploi/(offset)/0

http://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/signalement-sante-gouv-fr

Dernière révision:  16/11/2017