Pâques est une célébration religieuse particulièrement suivie dans le monde, dont en Europe. Pour rappel, elle célèbre la résurrection de Jésus. C’est aussi une fête familiale, symbolisée notamment par plusieurs traditions culinaires.

Pour nous français, le repas de Pâques par excellence est le gigot d’agneau, accompagné de flageolets. C’est aussi la tradition dans de nombreux pays européens. Mais pas pour tous puisque dans d’autres pays on privilégiera le poisson.

Qu’en est-il des desserts?

Evidemment les oeufs de Pâques sont un classique. Mais il existe aussi de nombreuses autres desserts plus traditionnels, que ce soit en France ou chez nos voisins européens.

Cette année, et après le succès de notre étude de Noël, nous avons pensé qu’il serait intéressant de se pencher sur les desserts traditionnellement consommés pendant la période de Pâques. Nous avons souhaité en savoir plus sur les différentes traditions et la contenance en calories et en sucre de ces desserts.

Voici nos résultats:

  • Le gâteau Simnel, un pudding traditionnel partagé au moment de Pâques au Royaume-Uni et en Irlande, arrive en tête de nos desserts les plus caloriques et les plus sucrés en Europe. Une part de ce gâteau contiendra environ 724 calories et 62,3 grammes de sucre
  • Concrètement, cela représente un tiers de la dose recommandée par jour en terme de calories et deux tiers de l’apport en sucre recommandé journalièrement !
  • Mämmi, le pudding traditionnel finlandais pour Pâques, est une option beaucoup plus équilibrée. À titre de comparaison, une part de 120 grammes contiendra seulement 142 calories et 0,3 gramme de sucre

Pour connaître la liste des desserts consommés pour Pâques en Europe, veuillez consulter nos deux tableaux à la fin de l’article.
Afin de vous donner une image par pays du nombre de calories et de sucre que chaque dessert pascal contient, nous avons aussi réalisé les deux cartes suivantes.

(Concernant notre carte, lorsqu’un pays a plus d’un dessert traditionnel pour Pâques, nous avons choisi celui ayant le nombre de calories le plus élevé).

  • Comme indiqué ci-dessus, le Royaume-Uni et l’Irlande arrivent en tête et sont classés dans la catégorie la plus élevée: 700-800 calories
  • L’Italie, avec le Columba de Pasqua (gâteau aux amandes) et la Torta di Pasqua (pain au fromage), a deux de desserts entrant dans la catégorie 600-700 calories
  • La France se trouve plutôt en haut du classement. Le classique nid de Pâques se classe en 15e position en terme de dessert les plus caloriques
  • Mämmi (142 kcal), le dessert traditionnel finlandais à base de farine de seigle et de zestes d’orange, se limite à la catégorie 100-200 calories


 

  • Le gâteau simnel (62,3g) arrive en tête des desserts les plus sucrés d’Europe, suivi des célèbres oeufs en chocolat au lait, qui sont particulièrement appréciés au Royaume-Uni et en Belgique
  • Le Paskägg, la tradition suédoise d’un oeuf fourré de bonbons, se classe logiquement en deuxième position des desserts les plus sucrés: 50 grammes
  • Le nid au chocolat est particulièrement sucré puisqu’il arrive dans le haut du classement, en 9ème position. Il est suivi d’une autre tradition française: l’osterlammele (petit agneau de Pâques)
  • Encore une fois, le dessert Mämmi est le dessert le moins sucré puisqu’il contient moins de 0,50 gramme de sucre

Tout comme pour Noël, Pâques est un moment particulier dans l’année, et ce dans de nombreux pays du monde. Selon le pays, la date célébrée peut varier. Les pays de tradition orthodoxe ne célébreront pas Pâques au même moment que les pays majoritairement catholiques.

De nombreuses pays ont pour tradition d’avoir des repas de Pâques copieux. L’agneau est donc le déjeuner phare de beaucoup de pays, dont bien sûr la France, mais aussi le Royaume-Uni, l’Allemagne ou l’Italie. A contrario, dans d’autres pays, le poisson sera l’option privilégiée. C’est ainsi le cas de la Suède (harengs marinés), du Portugal (morue) ou de l’Espagne.

Quant aux oeufs, même s’ils sont cuits et décorés de différentes manières, ils sont aussi un incontournable de Pâques.

 

Les chiffres

Ces dernières décennies, l’oeuf en chocolat a émergé pour devenir un incontournable des fêtes de Pâques. En particulier pour les enfants.

71 millions d’oeufs, de cloches ou lapins en chocolat ont été vendus en France pour Pâques 2015.

Même si on ne peut nier les opportunités mercantiles qu’offre la période de Pâques pour l’industrie du chocolat, il ne faut pas oublier que la tradition des oeufs est très ancienne et s’explique par l’interdiction pendant de nombreux siècles de consommer des oeufs durant le Carême.

De même, les desserts traditionnels de Pâques seront consommés à des moments différents du weekend de Pâques. En France, le dessert de Pâques sera sur la table généralement pour le déjeuner du dimanche de Pâques ou le lundi. Dans d’autres pays, on privilégiera le vendredi de Pâques ou le samedi.

Selon la région française concernée, les traditions culinaires pour le dessert de Pâques (tout comme le déjeuner) peuvent varier. Mais généralement, les grands classiques sont les nids de Pâques, l’osterlammele et les oeufs coques au chocolat.

 

Qu’avons-nous inclut dans notre étude ?

  • Pour chaque pays, nous avons inclut des aliments sucrés tels que des biscuits et des desserts, des gâteaux, des pains et des confiseries comme des oeufs en chocolat ou des sucreries
  • Nous avons aussi inclut certains pains et des pâtisseries frites, fourrés avec du fromage, des noix ou des fruits. Nous n’avons pas pris en compte les gâteaux salés, consommés en plats de résistance (pains contenant par exemple des légumes ou de la viande)
  • Le nombre de calories et de sucre pour chaque plat a été calculé selon les données nutritionnelles connues, les informations décrites sur les sites internet de supermarchés ou les sites de cuisine
  • Pour offrir une certaine cohérence, nous avons fondé nos calculs sur “une part” ou “une portion” moyenne ou 100 grammes. Pour les biscuits, nous avons calculé une portion deux biscuits
  • Pour un dessert tel que le Paskägg (Suède), nous avons calculé le nombre de calories et de sucres consommés pour 100 grammes
  • Bien que l’oeuf en chocolat en lait soit un grand classique dans de nombreux pays, nous avons choisi le Royaume-Uni et l’Irlande (où le marché des oeufs en chocolat est l’un des plus développés) et la Belgique (pays où la tradition du chocolat est importante)
  • Le dessert choisi pour la Norvège est le Kvikk Lunsj. Ce n’est pas le dessert le plus traditionnel mais l’un des plus populaires à cette période de l’année


 

Calories et sucres: quelle est la quantité recommandée à consommer ?

Evidemment, il n’y a rien de mal à profiter d’une fête telle que Pâques pour se faire plaisir. Mais il est important de réaliser la quantité de calories consommées.

Pour rappel, la dose calorique recommandée pour une femme adulte est de 2 000 calories, alors que pour un homme adulte on recommande une consommation journalière de 2 500 calories. Evidemment, cela inclut toute l’alimentation consommée au cours de la journée et pas uniquement votre dessert.

Quant à la consommation de sucre, on estime qu’une personne adulte doit consommer 90 grammes maximum par jour. Ce nombre doit prendre en compte l’ensemble des sucres contenus dans la nourriture et les boissons ingurgités, dont les sucres naturels.

Les sucres ajoutés ou libres, que vous trouverez dans les sucreries, les gâteaux et les desserts, doivent être répertoriés dans une catégorie distincte. Ainsi, l’alimentation contenant des sucres ajoutés ne devrait pas constituer plus de 5% de de votre alimentation journalière. Cela signifie que vous ne devez pas consommer plus de 30 grammes de sucres ajoutés par jour.

Pour en revenir à notre étude, une part de gâteau simnel contient le double de la dose journalière recommandée en sucre ajouté.

Le célèbre nid de Pâques contient quant à lui un peu plus de 40 grammes de sucre par portion. Et si vous prenez en compte les autres aliments que vous mangerez pendant votre repas de Pâques, comme l’apéritif, les boissons sucrés ou alcoolisées, il est fort probable que vous dépassiez les limites recommandées en matière de consommation de sucre.

 

Nos conseils pour éviter les excès à Pâques

 

Bien sûr, Pâques est une occasion pour se réunir en famille ou entre amis et profiter d’un bon repas et de desserts particulièrement savoureux.

Cependant, la clé pour garder des habitudes alimentaires équilibrées est d’éviter qu’un excès occasionnel ne devienne régulier. Des excès alimentaires fréquents en terme de calories et de sucre peuvent engendrer une prise de poids et éventuellement des problèmes de santé comme du diabète ou de l’hypertension artérielle.

 

Ainsi, si vous planifiez de vous faire plaisir pendant le weekend de Pâques, essayez de suivre les conseils suivants:

  • Gardez un oeil sur ce que vous mangez. Plus vous respecterez cette règle, plus le risque d’excès diminuera
  • Soyez modéré. Plus vous mangez sucré, plus votre corps s’y habituera et moins vous apprécierez ce type d’alimentation. Contrôler son consommation d’aliments sucrés de manière limitée signifie que vous apprécierez d’autant plus les écarts occasionnels.
  • Si l’on vous offre une oeuf en chocolat, prenez votre temps pour le manger. Il n’est pas nécessaire de le finir le jour même ou le weekend de Pâques.
  • Maintenez une alimentation équilibrée. Des aliments équilibrés tels que des fruits et des légumes ne devraient pas disparaître de votre alimentation uniquement parce qu’est Pâques. Les mêmes règles nutritionnelles s’appliquent. Plus votre régime alimentaire sera équilibré, moins vous succomberez au grignotage ou aux produits alimentaires mauvais pour la santé

 

Et pourquoi pas vous inspirer de notre étude pour essayer de nouvelles recettes, originales et moins caloriques que le traditionnel nid de Pâques!

Le Mämmi est une recette finlandaise se composant principalement de farine de seigle et de zestes d’orange. Une composition donc très faible en sucre, idéale pour ceux qui ne veulent pas d’un dessert calorique et qui sont curieux de tester de nouvelles saveurs nordiques.

Si vous êtes plutôt tenté par des saveurs latines, le Pane di Pascua, une recette italienne notamment très populaire au Chili peut être une bonne idée. C’est un pain sucré se composant de noix, de fruits secs et confits dont des raisins secs, des noix, de la cannelle et du cognac. C’est un dessert très simple à réaliser et une bonne excuse pour consommer des vitamines et minéraux le jour de Pâques.