Chacun d'entre nous a été confronté au fameux mythe du père Noël. Soit nous avons été trompés par nos parents pendant des années, soit nous avons reproduit la même tradition auprès de nos enfants. Ce petit mensonge appartient à l'enfance, non? Cela ne nuit à personne, n'est-ce pas?

Chez Treated.com, nous avons souhaité nous pencher sur le sujet. Quelles implications psychologiques le mensonge du père Noël a-t-il sur nos enfants et comment réagissent-ils face à la vérité?

Nous savons tous (enfin espérons-le) que le père Noël n'a jamais existé et qu'il a été créé en 1930, dans le cadre d’une campagne marketing astucieuse de l’entreprise Coca-Cola. Cependant, il serait difficile d’imaginer la saison de Noël sans lui. Il appartient désormais à l’imaginaire collectif.

Pendant la période des fêtes, le Père Noël est partout! On le croise dans la rue, dans les grands magasins, lors d'événements ou de fêtes de famille...

Un pan entier de l’économie s’est spécialisé dans la "location" du père Noël. Les enfants passent des heures chaque année à rédiger leur liste de Noël. La Poste a établi une adresse à laquelle les lettres du père Noël sont envoyées - et d’où on leur répondra!

Mais quelles sont les répercussions concrètes de ce mensonge ?

Les conséquences du mensonge du père Noël peuvent être importantes. Ce n'est pas une histoire que nous racontons de temps en temps à nos enfants, comme avec un conte classique (ex du Père Fouettard ou du Petit Poucet). Au moment des fêtes de fin d’années, les représentations du Père Noël sont partout: à la télévision, sur internet, dans les magasins… C’est un concept marketing très rentable, clairement exploité par de grandes entreprises…

Eh bien, quelles sont les implications de ce mensonge sur nos enfants? Les experts sont encore quelque peu divisés à ce sujet.

L'auteur Melinda Wenner Moyer est d'avis que le mensonge du père Noël appartient certainement à la catégorie des "bons" mensonges. Et que par conséquent, il n’y a pas de culpabilité à ressentir lorsqu’on raconte l’histoire du Père Noël à un enfant. En effet, ce type de mensonge stimulerait l'imagination des enfants et aurait bon nombre de répercussions positives. Mais est-ce vraiment vrai?

Néanmoins, tout le monde ne partage pas cette opinion. Nous connaissons tous des personnes qui ont vécu le mensonge du Père Noël comme un traumatisme, dont elles se souviennent encore à l’âge adulte.

Pour le docteur David Kyle Johnson, le mythe de Santa ne se justifie pas. Pour encourager l'imagination, dit-il, l'enfant doit être conscient du fait que le père Noël n'existe pas réellement. C’est comme si les enfants regardaient Star Trek et prétendaient que la table de jardin est un vaisseau spatial sous laquelle ils pourraient  rechercher des extraterrestres…

Internet regorge de nombreuses histoires de parents racontant à leurs enfants que le père Noël n’existe pas vraiment et dont la réaction est loin d’être positive.

Il est aussi très facile de trouver des vidéos Youtube concernant la meilleure manière de dire à ses enfants que le Père Noël n’existe pas ou des conversations entières sur les forums de parents.

L’auteur Selon Scott C. Lowe qui a écrit un ouvrage philosophique à propos de Noël, cite en exemple le cas de ce jeune garçon qui a défendu sa mère face au reste de la classe en confirmant que le Père Noël existe, car sa mère ne lui mentirait jamais. Nous pouvons certainement imaginer ce qu’il a ressenti quand il a découvert la vérité...

Quels traumatismes cela peut-il engendrer?

Force est de constater que la plupart des enfants âgés de sept à neuf ans (la période à laquelle on découvre généralement que le Père Noël n'existe pas) ne sont pas traumatisés par cette découverte qu’ils ne souffrent d'aucun trouble ou de stress post-traumatique.

Cependant, entre tous ces avantages et inconvénients, nous ne devons pas oublier le rôle que joue le Père Noël pour nous ou nos enfants. Santa est le symbole de la magie de Noël, qui touche autant les enfant que les adultes. Il n’y a pas d’âge limite pour profiter des joies propres aux fêtes de fin d’année.  Au moins une fois par an, les adultes ont aussi besoin de magie, même si cela passe par un petit mensonge de Noël.

L’un des meilleurs conseils que nous pouvons probablement donner aux parents soucieux de pas traumatiser les enfants et d’essayer de ne pas trop se mêler des affaires du Père Noël.

Si on a tendance à vous poser la question de manière répétée, vous pouvez éventuellement dire que vous ne savez pas vraiment si le père Noël existe et laisser vos enfants atteindre la maturité nécessaire pour le découvrir d’eux-même. Et si vos enfants croient déjà au Père Noël, essayez de leur enseigner la vérité le plus doucement possible. L’important est de ne pas les brusquer.

Treated.com vous souhaite un Noël relaxant et en famille.

Ho ho ho!