La saison des festivals en France bat son plein. Les festivals sont de plus en plus populaires et sont devenus un incontournable de l’été. En 2015, une étude de La Sacem et du CNV comptabilisait 1 887 festivals de musiques en France!

Nous avons donc décidé de réfléchir à certaines pratiques (souvent pas très saines) qu’on a tendance à adopter en festival et les effets que cela a sur notre corps.

Le but de cet article est aussi de délivrer des conseils appropriés afin que vous puissiez profiter comme il se doit des concerts proposés. 

  • Effets immédiats. Une personne qui est allergique au pollen ressentira les premiers symptômes typiques de la rhinite (nez bouché, voies respiratoires et yeux irrités) presque immédiatement après être entré en contact avec le pollen. Les asthmatiques sensibles au pollen peuvent aussi souffrir d’une respiration sifflante
  • Les premières 6 heures. Une consommation conséquente d’alcool sur ce lapse de temps peut provoquer des vertiges. Si le beau temps est au rendez-vous, le risque de coup de soleil peut aussi engendrer des douleurs et des rougeurs sur les zones de la peau non protégées
  • Après 24 heures. La consommation importante d’alcool pendant la nuit précédente signifie que vous vous réveillerez probablement avec une gueule de bois et une déshydratation. Les fumeurs occasionnels qui ont fumé plus que d’habitude verront leur pression artérielle augmenter et ressentiront un resserrement au niveau de la poitrine. Les symptômes de déshydratation se traduisent par des maux de tête, de la fatigue et avoir une urine de couleur foncée
  • Après 48 heures. Vous pouvez courir le risque de souffrir d’une intoxication alimentaire, qui peut apparaître entre 12 et 5 heures après avoir ingéré l’alimentation contaminée. Le manque de sommeil peut aussi accentuer la sensation de fatigue et d’irritabilité

Les festivals sont devenus au fil des années une industrie à part entière. Si on prend l’exemple du festival des Vieilles Charrues, une étude réalisée en 2013 par l’agence GECE permettait d’identifier qu’un festivalier dépensera en moyenne 53€ durant le festival, dont 32€ sur le site.

S’ils plaisent autant, c’est parce que les festivals permettent, le temps d’une soirée ou d’un weekend de se relaxer avec ses amis ou sa famille, parfois juste à quelques kilomètres de chez soi.

Car en plus de l’aspect musical, du camping et des sandwiches consommés, les festivals sont aussi synonymes de consommation d’alcool. Pour cette raison, mais pas que, les festivaliers doivent surveiller leur santé lorsqu’ils assistent à un festival.

L’ambiance propre aux festivals peut aussi nous pousser à boire plus que d’habitude, à enchaîner plusieurs nuits blanches et à manger plus ou moins ce qui nous tombe sous la main…

Evidemment, il est important de de profiter, c’est le but même des festivals de musique. Mais tomber malade ou avoir une baisse d’énergie peut aussi gâcher la fête.

Quels sont les effets immédiats sur le corps ?

Allergie au pollen et asthme

On estime qu’un français sur trois souffre d’une allergie. Et plus de 20% de la population française est concernée par l’allergie au pollen. Quant à l’asthme, quatre millions de français seraient asthmatiques.

Si le niveau de pollen dans l’air est élevé, les symptômes de l’asthme ou du rhume des foins peuvent apparaître quasi simultanément après être arrivé au festival (s’ils ne sont pas apparu pendant le trajet).

Les personnes souffrant d’allergie au pollen peuvent remarquer les symptômes suivants:

  • Irritation au niveau du nez, de la bouche, de la gorge et des yeux
  • Toux
  • Eternuements

Quant aux personnes asthmatiques, ils souffriront probablement des symptômes suivants:

  • Sifflements
  • Resserrement de la poitrine

Ces premiers symptômes peuvent être ensuite exacerbés par la présence de fumée (de cigarette, de barbecue ou d’effets pyrotechniques), d’humidité ou de températures chaudes.

Mesures préventives: En amont du festival, vérifiez le temps et le niveau de pollen. Si ce dernier risque d’être élevé, pensez à avaler un comprimé antihistaminique juste avant et à avoir une quantité suffisante de comprimés avec vous.

Si vous êtes asthmatique, pensez à avoir votre inhalateur avec vous et à suivre votre traitement de fond comme prévu.

Si vous le pouvez, essayez de rester éloigné des facteurs déclencheurs de votre asthme ou de votre allergie (ex: fumée). Des mesures préventives comme le port de de lunettes de soleil paraboles ou l’application d’une petite quantité de vaseline à la base des narines peuvent aider à limiter le contact des particules allergènes avec les yeux et le nez.

Quels sont les effets sur le corps dans les 6 heures qui suivent ?

Les coups de soleil

Plus une personne s’exposera longtemps aux rayons du soleil, plus le risque de développer un coup de soleil est important. Mais chez certaines personnes, seules 15 minutes d’exposition sans protection sont nécessaires pour développer un coup  de soleil léger. Si on est en extérieur et que les températures ne sont pas forcément chaudes, on peut même avoir un peu froid et ne pas réaliser que notre peau prend le soleil en excès.

Les coups de soleil peuvent toucher tout le monde. Néanmoins, certains profils sont plus à risque. C’est le cas des personnes ayant la peau pâle ou qui s’exposent rarement au soleil.

Le délai avant que les symptômes ne se développent et leur gravité dépendra du temps d’exposition. Cependant, dans de nombreux cas:

  • La zone affectée de la peau peut rougir 2 à 6 heures après le début de l’exposition
  • La douleur et la sensibilité ressenties propres aux coups de soleil se développeront dans les 24 heures qui suivent
  • La peau peut peler dans les 3 jours qui suivent

Mesures préventives: Prendre avec vous autant de crème solaire que nécessaire et réaliser une première application avant de vous exposer. N’oubliez pas d’appliquer à intervalle régulier de nouvelles couches de crème. Portez des vêtements protégeant votre corps, ainsi qu’un chapeau, sont aussi des solutions à privilégier. ll est aussi important de faire des pauses régulières à l’ombre.

Les rayons UV sont à leur maximum entre 11h et 15h. Veuillez tenir compte de la règle de l’ombre: si votre ombre est plus courte que votre corps, cela signifie que le soleil est à son zénith et que les rayons UV sont particulièrement forts.

La consommation d’alcool

L’alcool est un incontournable des festivals… A titre d’exemple, une célèbre brasserie écoulerait environ 7500 hl de bières dans la quarantaine de festivals dont elle est partenaire en France.  

De nombreux festivaliers dormant sur place ramèneront leur propre consommation d’alcool au festival. Et nous savons qu’il peut être facile de perdre la notion de ce qu’on a bu.

La manière dont l’alcool consommé affecte le corps varie selon un certain nombre de facteurs, comme par exemple le sexe de la personne ou la quantité et le type d’alcool consommé.

Dans les six premières heures, il est probable que l’on est pas le temps de se reposer entre deux verres. Deux grands verres de vin ou deux pintes de bière correspondent à 6 unités d’alcool.

Une telle quantité d’alcool consommée en plusieurs heures peut causer les effets suivants:

  • Etourdissements
  • Temps de réaction plus lent

Quels sont les effets sur le corps dans les 6 à 24 heures qui suivent ?

Une consommation d’alcool (plus importante)

La manière dont on se sent le jour d’après dépendra de la quantité d’alcool ingurgitée la veille…

Si l’on consomme 9 unités d’alcool:

Le lendemain, une personne ayant bu 9 unités d’alcool aura des difficultés à s’exprimer, tout comme des difficultés de concentration.

Le foie est en charge d’éliminer l’alcool du corps: une unité par heure en moyenne. Ainsi, si une personne a consommé 9 unités, il est probable que le corps n’aura pas évacué tout l’alcool ingurgité et ressentira le lendemain une légère gueule de bois.

Si l’on consomme 12 unités d’alcool:

Les capacités motrices seront atteintes. Cela augmentera le risque de chute et de trébuchement.

Vous aurez aussi probablement envie d’uriner plus souvent car votre corps devra évacuer l’alcool consommé. Cela peut engendrer une déshydratation.

Le système digestif peut aussi réagir à la quantité d’alcool consommé et engendrer des nausées, des vomissements et de la diarrhée. Ce sont les symptômes typiques de la gueule de bois.

Et plus vous buvez, plus votre gueule de bois sera importante.

Si l’on consomme plus de 12 unités d’alcool:

En plus de tous les symptômes précédemment cités, la consommation de plus de 12 unités d’alcool dans un temps court peut augmenter les risques de coma éthylique. Cela peut se traduire par une perte de conscience, des difficultés respiratoire et nécessiter une attention médicale.

Mesures préventives: Souvenez-vous de ce qu’est votre seuil de risque. Il est aussi important de vous rappeler que les niveaux d’alcool dans le corps peuvent continuer à augmenter 40 minutes maximum après avoir bu. Il est donc conseillé d’arrêter votre consommation dès que vous commencez à ressentir les effets.

Si la veille vous avez consommé 9 unités ou plus, et que vous ressentez les effets de la gueule de bois, consommez de grande quantité d’eau afin de vous réhydrater. Il est aussi recommandé de vous reposer en ne buvant pas d’alcool dans les 48 heures qui suivent.

La cigarette

Généralement, un fumeur occasionnel ou un ancien fumeur, aura tendance à succomber à la tentation d’une cigarette après plusieurs verres d’alcool. Et pour une personne qui n’a jamais fumé, être entouré de fumeurs après avoir consommé un peu d’alcool peut augmenter le risque de fumer pour la première fois.

Les festivals et leur ambiance si uniques constituent souvent l’environnement parfait pour céder à la tentation de fumer.

Selon les chercheurs de l’Université d’Aarhus au Danemark, 9% des fumeurs ont fumé pour la première fois à un festival et 24% des personnes ayant stoppé le tabac récemment céderont lors d’un festival.

Le tabac affecte le corps de différente manière, sur le court et le long terme.

  • La première ou la deuxième cigarette, particulièrement pour une personne qui n’est pas habitué à fumer, peut causer des nausées et des étourdissements
  • Après cela, particulièrement si vous continuez à fumer, vous pouvez développer un mal de gorge, de la toux et des maux de tête
  • D’autres symptômes peuvent apparaître rapidement et inclure une augmentation de la pression artérielle et du niveau de cortisol

Comment nous l’avons évoqué précédemment, les effets du tabac sur le long terme sont multiples et peuvent engendrer des problèmes graves de santé, dont un cancer du poumon et une maladie cardiaque.

Mesures préventives: Tout simplement, ne fumez pas!

Si vous n’avez jamais fumé, le meilleur des conseils est de ne jamais commencer.

Si vous avez déjà fumé dans le passé ou que vous avez récemment arrêté, il peut être conseillé de limiter votre consommation d’alcool. Si vous dormez sur place, partagez votre tente avec des personnes non fumeuses peut aussi être un conseil avisé.

Encore une fois, limitez votre consommation d’alcool et n’essayez pas de rester uniquement avec des personnes fumeuses.

Coups de soleil

Si vous avez passé la journée d’avant au soleil, sans appliquer de protection solaire, il est fort probable que vous ressentiez un coup de soleil au réveil.

Mesures préventives: Si vous avez un coup de soleil, évitez  toute exposition au soleil pour ne pas exacerber votre brûlure. Couvrez la partie concernée avec des vêtements et essayez autant que possible de rester à l’ombre. Il est aussi conseiller d’appliquer de l’après soleil ou de la biafine.

Déshydratation

Habituellement, il est conseillé de boire deux litres d’eau (équivalent à 8 verres) par jour. Une personne passant la journée en plein air, dansant, devra boire cette quantité pour éviter toute déshydratation. Une consommation importante d’alcool peut aussi générer une déshydratation.

Les symptômes d’une déshydratation incluent:

  • Maux de tête
  • Urine de couleur foncée
  • Fatigue

Encore une fois, tout dépend du climat et de la quantité d’eau qu’une personne a bue. Néanmoins, les symptômes peuvent se matérialiser immédiatement ou quelques heures après.

Une déshydratation grave peut perturber le rythme cardiaque, causer de la confusion et une perte de conscience. L’hospitalisation sera alors nécessaire.

Mesures préventives: En cas de températures chaudes, vous devez boire au minimum deux litres d’eau par jour. Surveillez toute sensation de soif, ainsi que votre transpiration. Assurez-vous d’avoir assez d’eau sur vous et de contrôler la quantité que vous buvez.

Quels sont les effets sur le corps dans les 24 à 48 heures qui suivent ?

Intoxication alimentaire

Consommer une bactérie ou des germes nocifs dans le cadre d’un festival est un risque certain, notamment si les équipements sur place sont limités.

Quels sont les symptômes d’une intoxication alimentaire ?

  • Fièvre
  • Diarrhée
  • Nausée
  • Vomissement
  • Déshydratation

Dans la majorité des cas, les symptômes se développeront dans les 24 heures qui suivent la consommation de l’alimentation contaminée. Cependant, la période d’incubation peut varier d’une bactérie et d’un virus à l’autre. C’est pour cette raison que le délai de développement des symptômes peut varier.

Par exemple, la salmonelle a une période d’incubation de 12 heures à 3 jours. Le norovirus a besoin d’1 à 2 jours pour se développer et la campylobacter provoquera les symptômes entre 2 et 5 jours.

Mesures préventives: Vous devez être vigileant lorsqu’il s’agit de préparer et de consommer de la nourriture. Nettoyez vos mains avant et après avoir manipulé des aliments, spécifiquement de la viande, et avant de manger. Assurez-vous que la zone où vous cuisinez reste propre et si vous faites du camping, investissez dans un réchaud. Si vous louez un logement et que vous souhaitez limiter au mieux les intoxications alimentaires, essayez d’emmener avec vous de la nourriture déjà cuisinée et qui doit être simplement réchauffée (comme des conserves ou de la soupe) ou des aliments secs, qui ne doivent pas être réfrigérés (tels que du pain).

Si vous mangez des plats achetés auprès de stands, essayez d’éviter les aliments à risque comme les fruits de mer.

Rappelez-vous que la nourriture épicée peut vous faire aller aux toilettes plus souvent.

Si vous pensez que souffrez d’une intoxication alimentaire, consultez un docteur. Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de suivre un traitement médical spécifique. Généralement, un repos et une consommation importante d’eau seront suffisants pour guérir. Les solutions orales de réhydratation peuvent être recommandées à un patient souffrant de diarrhée. Pour les cas les plus graves, causés par une bactérie, des antibiotiques peuvent être prescrits et l’admission en hôpital sera recommandée.

(Encore plus) d’alcool

Pour rappel, si vous consommez une quantité excessive d’alcool, votre corps aura besoin de 48h pour récupérer.

Certaines études scientifiques suggèrent que le binge drinking sur deux jours consécutifs ou plus peut causer un “syndrome cardiaque des vacances”. Ce terme décrit l'arythmie temporaire (rythme cardiaque irrégulier) que ressentent certaines personnes qui n’ont pas d’historique médicale concernant une maladie cardiaque. On peut aussi ressentir des palpitations.

Mesures préventives: Encore une fois, il est conseillé pendant 48 heures, de ne pas boire d’alcool afin d’offrir à votre corps le repos nécessaire.

La plupart du temps, les palpitations disparaîtront d’elles-mêmes. Cependant, si elles persistent, si leurs fréquences s’accélèrent ou si vous avez déjà connu des problèmes de santé cardiaque, veuillez consulter immédiatement un docteur.

(Si vous développez des palpitations cardiaques en plus de douleurs à la poitrine, des évanouissements, des difficultés respiratoires graves ou des vertiges, consultez en urgence un médecin).

La cigarette (rechute)

Pour un ex-fumeur qui a récemment arrêté de fumer, une seule cigarette peut entraîner une véritable rechute. Dans ce cas, il est probable que le manque de nicotine se fasse rapidement sentir.

Les personnes qui ont fumé pendant plusieurs jours et de manière conséquente, peuvent développer un mal de gorge et une congestion dans la poitrine.

Mesures préventives: Si vous avez rechuté et avez fumé un certain nombre de cigarettes, il est important de ne pas bloquer sur le fait que vous avez rechuté. Oubliez cet incident et restez concentré sur votre objectif de ne plus fumer. Si vous avez déjà réussi à arrêter, vous pouvez encore le faire. Plus vous arrêtez rapidement, plus il sera facile de gérer les effets de manque et de ressentir rapidement les bénéfices pour votre santé.

Le manque de sommeil

Après juste une nuite, les signes de manque de sommeil peuvent déjà se faire ressentir. Cependant, ces symptômes seront encore plus prononcés après deux nuits ou plus de sommeil de mauvaise qualité.

Une personne dormant moins de 6 à 8 heures par nuit se sentira fatiguée, d’humeur irritable et sera moins alerte. Si le manque de sommeil s’accumule sur plusieurs jours, il peut en plus engendrer des douleurs musculaires.

Mesures préventives: Il est logique que la plupart des festivaliers ne fassent pas leurs 8 heures de sommeil. Lorsqu’on dort en extérieur, après une longue nuit de fête, dans une tente, il est évident que le manque de sommeil se fera ressentir.

Mais il existe des mesures préventives pour passer une bonne nuit de sommeil.

Il n’y pas de secrets et limiter sa consommation d’alcool est important. Ne pas fumer peut aussi aider car vous réduisez les risques de développer pendant la nuit une congestion de la poitrine ou de la toux. Essayez de ne pas manger trop tard ou juste avant d’aller vous coucher. Avoir des bouchons d’oreille avec vous peut aussi être bénéfique.

Quels sont les effets sur le corps après 48 heures ?

Les IST

Le risque d’avoir un rapport sexuel non protégé augmente lorsqu’on a consommé beaucoup d’alcool. D’ailleurs, de plus en plus de festivals vendent ou donnent gratuitement des préservatifs.

Il ne faut pas négliger le risque de contracter une IST après un rapport sexuel non protégé. Car le nombre d’infections comme la gonorrhée est en augmentation et concerne plusieurs milliers de personnes chaque année.

Selon l’IST, les symptômes diffèrent. Néanmoins, les IST bactériennes comme la chlamydia ou la gonorrhée peut être asymptomatiques. On estime à 7 cas sur 10 le nombres de cas de chlamydia chez les femmes ne causant aucun symptôme. 5 hommes sur 10 contracteraient la chlamydia de manière asymptomatique. Lorsque l’infection se traduit par des symptômes, ces derniers apparaîtront dans un délai d’une à trois semaines.

Il faut savoir que non soignée, les IST bactériennes peuvent se traduire par des complications telles qu’une infertilité.

Mesures préventives: Il existe de multiples façons de limiter le risque de contraction d’une IST.

Peu importe si vous êtes sexuellement actif ou non et même si vous n’êtes pas sûr d’avoir des rapports sexuels pendant votre weekend, il est important de toujours avoir des préservatifs avec vous.

Rappelez-vous que les IST peuvent se transmettre de plusieurs manières, dont lors de rapports vaginaux, anaux ou oraux. L’herpès peut par exemple se transmettre via des contacts de peau à peau.

Enfin, en limitant votre consommation d’alcool, vous réduisez le risque d’avoir des rapports sexuels non protégés.