Bousculades, attente interminable, grande proximité… Les conditions de circulation des transports en commun riment souvent avec cohue pour les usagers lors de mouvements sanitaires et sociaux comme le coronavirus ou les grèves. Et c’est particulièrement le cas pour les métros de grandes villes telles que Paris.

Alors, pourquoi ne pas tout simplement marcher ?

L’équipe Treated.com s’est interrogée sur le nombre de calories brûlées entre deux stations du métro parisien. 

Nous avons étudié le temps moyen de marche nécessaire et le nombre de calories brûlées entre deux stations de métro à Paris. Pour cela, nous nous sommes basés sur le poids moyen des Français d’environ 70 kg ⑴, et sur un rythme de marche de 4,82 km/h ⑵, qui correspond à une marche rapide en milieu urbain. Nous en avons également profité pour calculer le nombre de calories brûlées en parcourant ces distances en courant ou à vélo.

⑴ Étude menée en 2016 par ClicknDress auprès de 8896 hommes et de 52 550 femmes
⑵ 2011 Compendium of Physical Activities: a second update of codes and MET values

Carte du métro de Paris avec les calories brûlées - Treated.comSe déplacer sans prendre le métro

La marche

Le métro parisien a la particularité d’avoir un nombre élevé de stations à courte distance les unes des autres. En conséquence, la plupart des arrêts de métro sont à deux minutes de distance, ce qui revient à 5-8 minutes de marche. Même s’il permet d’atteindre rapidement votre destination, il faut prendre en compte le temps de validation du titre de transport, d’atteindre votre quai, d’attente de la rame, notamment si vous avez des correspondances.

Ainsi, pour chaque minute de marche, chaque personne brûlera quatre calories. Une marche de 10-15 minutes permettra de brûler entre 40 et 60 calories. S’arrêter à 2 ou 3 stations avant son stop habituel n’est donc pas non plus à négliger, car cela peut être réellement bénéfique pour la santé.

La course

Si vous choisissez l’option de courir au lieu de prendre le métro parisien, les avantages sur votre santé seront d’autant plus bénéfiques ! Une personne qui court avec une moyenne 10 km/h brûlera 10 à 12 calories par minute. C’est environ 1,5 fois plus que la marche sur la même distance.

Par exemple, si vous courez entre les stations de métro Bir-Hakeim et Dupleix, cela vous prendra 7 minutes et vous brûlerez 84 calories, alors que vous n'en perdrez que 54 si vous marchez.

Le vélo

Faire du vélo est le moyen le plus rapide de se déplacer en ville, tout en permettant de se dépenser efficacement ! Si sur de courtes distances, pédaler à vélo n’aura pas autant d’impact sur votre corps que faire un jogging, cela vous permettra quand même de brûler environ 7 calories à la minute.

Ainsi, faire du vélo de la station Place de Clichy aux Invalides vous prendra 15 environ minutes et vous fera dépenser 105 calories.

Les distances des plus courtes aux plus longues

Parmi les distances les plus courtes entre deux stations de métro moyennant environ 4 minutes de marche et 12 calories perdues, on retrouve :

  1. Ligne 3 : Temple - République
  2. Ligne 4 : Simplon - Marcadet-Poissonniers
  3. Ligne 5 : République - Oberkampf
  4. Ligne 6 : Saint-Jacques - Glacière
  5. Ligne 7 : Place Mongue - Censier-Daubenton
  6. Ligne 8 : Filles du Clavaire - Saint-Sébastien-Froissart
  7. Ligne 10 : Cardinal Lemoine - Jussieu
  8. Ligne 12 : Assemblée Nationale - Solférino

Classement des distances les plus courtes entre deux stations de métro dans Paris par métro - Treated.comSi, en revanche, vous avez le coeur à la marche et que vous aimez les plus longues distances entre deux stations de métro, vous pouvez retrouver les lignes suivantes, moyennant environ 30 minutes de marche et environ 125 calories brûlées :

  1. Ligne 14 : Châtelet - Gare de Lyon
  2. Ligne 5 : Bobigny Pablo Picasso - Bobigny Pantin Raymond Queneau

Classement des distances les plus longues entre deux stations de métro dans Paris par métro - Treated.com

Bien sûr, le métro est le transport en commun qui permet de circuler le plus vite d’un point A à un point B, notamment dans une grande ville comme Paris. Pourtant, lorsqu’il s’agît de circuler dans le centre, la différence entre prendre le métro, marcher ou courir peut être moins grande que ce que l’on pense...

Des effets bénéfiques sur la santé

Le fait que la sédentarité soit un problème de santé publique n’est plus un secret pour personne. Et selon les données récentes, elle touche plus particulièrement les femmes.

Comme le rappelle l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la sédentarité est un facteur de risque majeur de maladies telles que les maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, angor) ou encore le diabète, et l’un des facteurs de risque de mortalité dans le monde. 

Pour s’en prémunir, il n’est pas nécessaire de commencer par une pratique sportive intense ou de réaliser des exercices intensifs chez soi. Les agences nationales de prévention de santé et le gouvernement préconisent la pratique d’environ 30 minutes d’activité physique d’intensité modéré par jour

Par activité physique, on entend “tous les mouvements de notre corps produits par la contraction des muscles et qui entraînent une dépense en énergie supérieure à celle du repos” comme l’indique Santé Publique France.

Pour ressentir de réel bénéfices sur votre état de santé, il suffit d’adopter des changements dans sa vie quotidienne, comme effectuer certaines tâches ménagères ou de jardinage, ou marcher régulièrement. Et si vous n’êtes pas un adepte de la marche, mais plutôt de la course à pied, du vélo ou même des rollers, de la trottinette… N’hésitez pas à pratiquer ces activités !

Dès lors, plutôt que d’attendre désespérément sur le quai l’arrivée du métro ou de se retrouver comprimé aux heures de pointes, changez vos habitudes et déplacez-vous en marchant, en courant ou à vélo entre les stations !