Stop smoking 1 (1)

Il y a près d’un an, l’Angleterre et l’Ecosse ont introduit une nouvelle loi visant à interdire la consommation de tabac en voiture en présence d’un enfant. En France, cette loi a été votée par l’Assemblée Nationale, mais n’est toujours pas rentrée en vigueur. Une nouvelle directive européenne impose aussi cette règle. Elle devrait donc être appliquée au sein de la plupart des pays européens d’ici les prochaines années.

On estime à 16 millions le nombre de fumeurs en France. Les dommages que provoque le tabac sur la santé sont connus de tous. Mais même les fumeurs de longue date, qui souhaitent arrêter de fumer peuvent rencontrer de grandes difficultés à stopper leur consommation de tabac. Aujourd’hui, il existe de multiples solutions, médicales ou non, afin d’aider les fumeurs dans leur volonté d’arrêter la cigarette.

Par ailleurs, novembre 2016 verra une nouvelle initiative mise en place avec le premier mois sans tabac, à l’instar de ce que font déjà les anglais au mois d’octobre. Le but est de mettre en place un ensemble d’initiatives pendant le mois de novembre afin d’inciter les personnes qui souhaitent arrêter le tabac (mais pour qui cela est difficile) à ne pas fumer pendant ces 28 jours. Cette initiative existe depuis 2012 en Grande-Bretagne et semble porter ses fruits. Les villes et départements organiseront de multiples initiatives. Vous pouvez aussi obtenir gratuitement “un kit du non-fumeur”, disponible en pharmacie ou par simple demande auprès de Tabac-info-service

Nous voulons aussi participer à cette initiative originale et avons rédigé un article divisé en deux parties pour vous aider à arrêter et à ne pas reprendre la cigarette. Vous pouvez d’ailleurs consulter notre article publié précédemment et relatif aux méthodes psychologiques pour stopper le tabac.

Tenir les premiers jours

Si vous envisagez d’arrêter de fumer grâce à l’initiative du “Moi(s) sans tabac” ou si vous souhaitez simplement arrêter la cigarette dans le futur, il est important de savoir que les premiers jours peuvent sembler effrayants.

Il est vrai que les premiers jours peuvent être particulièrement difficiles. Cela s’explique par le fait que le système nerveux central et le corps des fumeurs sont habitués à consommer des doses régulières de nicotine. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, la nicotine n’est pas particulièrement dangereuse pour la santé (c’est le monoxyde de carbone et le goudron qui tuent) mais est addictive. Ainsi, quand on arrête de fumer, un certain temps est nécessaire avant que le cerveau et le corps s’habituent à ne plus recevoir de nicotine.

Lorsque vous décidez de ne plus fumer, il est fort probable que vous ressentiez, à intervalle régulier, une envie pressante de fumer. Si vous éprouvez cette envie, essayez de vous distraire. Appelez un ami, concentrez-vous sur quelque chose ou lisez un livre, faîtes un thé… Ces envies de fumer urgentes durent en général 2 à 3 minutes. Il est très important de vous rappeler pourquoi vous souhaitez stopper la cigarette et que chaque jour où vous ne fumez pas, c’est un pas de plus vers l’arrêt définitif du tabac.

Après les premiers jours, ça devient plus facile

Ce sont bien les premiers jours qui sont les plus difficiles mais au fur et à mesure, les envies de fumer diminueront en 3 à 4 semaines. Et après 28 jours, vous pouvez déjà noter des changements significatifs comme une meilleure circulation sanguine et surtout une amélioration de votre respiration. Ces améliorations sont autant de motivations pour vous aider à atteindre votre but final.

Donc rappelez-vous qu’il sera de plus en plus facile d’arrêter la cigarette.

Les symptômes de manque, incluant une envie urgente de fumer, sont particulièrement intenses dans les premiers jours et semaines qui suivent l’arrêt de la cigarette. Mais plus la période sans fumer est longue, plus les chances d’arrêter définitivement sont importantes.

Les envies de fumer sont plus fréquentes et intenses dans les semaines qui suivent l’arrêt de la cigarette, mais parce que leur intensité et leur fréquence diminuent, il est plus simple de ne pas fumer. Il est aussi plus aisé de reconnaître les signes annonciateurs d’une sensation de manque et de gérer ces quelques minutes.

Parfois, une personne qui ne fume plus depuis plusieurs années peut soudainement ressentir une envie pressante d’allumer une cigarette. Cela ne signifie pas que l’on est confronté à une rechute car c’est un accident isolé arrivant très rarement.

Les techniques pour arrêter de fumer

Comme nous l’avons précisé un peu plus haut, arrêter de fumer n’est pas une chose facile. Cependant, le suivi de certaines pratiques vous aidera réellement à arrêter la cigarette.

Un sevrage brutal peut fonctionner, mais pas pour tous. Quelle est donc la meilleure technique pour arrêter de fumer ?

Il n’y a pas de recette magique. Néanmoins, la combinaison d’un suivi par un praticien et de la prise d’un médicament efficace, serait 4 fois plus efficace que d'effectuer un sevrage brutal. Pour obtenir toute l’aide nécessaire, vous pouvez contacter tabac-info-service.fr.

Différents traitements médicaux, avec ou sans ordonnance, sont disponibles en pharmacie. Les médicaments les plus efficaces incluent le Champix (médicament sur ordonnance) et une combinaison de plusieurs thérapies de substitution nicotinique, composée de patchs et de produits à action rapide comme des sprays buccaux ou des pastilles à base de nicotine. Votre docteur (ou votre pharmacien) sera à même de discuter avec vous des options pouvant vous convenir.

Une nouvelle option, toujours sujette à débat, est la cigarette électronique. De nombreuses personnes reconnaissent que grâce à l’e-cigarette, elles ont pu efficacement arrêter de fumer.

Certaines personnes trouveront plus faciles d’arrêter la cigarette en combinant plusieurs techniques avec l’aide d’un groupe de soutien. Il est vrai que ça vous permet de partager votre expérience avec d’autres personnes, dont les difficultés que vous rencontrez mais aussi donner des conseils pour ne pas céder à l’envie de fumer.

Symptômes de sevrage

Les premiers jours suivants l’arrêt du tabac, il est important de vous préparer aux sensations de manque et aux symptômes de sevrage. Vous trouverez ci-dessous les principaux symptômes que l’arrêt de la cigarette provoque pendant les premiers jours:

  • Humeur maussade
  • Agitation
  • Irritabilité
  • Difficulté de concentration
  • Troubles de sommeil
  • Étourdissements
  • Augmentation de l’appétit
  • Constipation
  • Ulcère de la bouche

Il est important de distinguer les symptômes de sevrage et la tentation de fumer car ce ne sont pas les mêmes choses.

Tant que vous ne fumez pas de cigarette (même une bouffée), les symptômes liés au sevrage disparaîtront graduellement et disparaîtront trois à quatre semaines après avoir fumé votre dernière cigarette. L’envie intense de fumer est différente et il est important de savoir gérer ces crises car elles peuvent durer plus de quatre semaines.

Il faut vous préparer à ce que certains jours soient plus difficiles que d’autres. Parfois, vous ne ressentirez aucune envie de fumer, alors que d’autres jours il sera plus compliqué de ne pas céder au manque ressenti. Gardez à l’esprit que de nombreux professionnels de santé sont là pour vous aider à réussir ce défi.

Gérer le stress

La vie de tous les jours peut être particulièrement stressante et c’est dans ces moments particuliers que l’envie d’allumer une cigarette peut être pressante. Cette tentation peut même être un réflexe pour de nombreux fumeurs.

Evidemment, vous devez tout faire pour éviter de fumer. Vous pouvez utiliser certaines techniques comme penser aux raisons pour lesquelles vous souhaitez arrêter de fumer, les étapes que vous avez déjà franchies et les effets sur la santé que vous pouvez déjà remarquer. La tentation d’allumer une cigarette sera temporaire et c’est pourquoi il est important de concentrer son attention sur autre chose.

Ne pas refumer

Une fois que vous avez atteint les premières semaines sans tabac, vous pouvez penser à votre nouvelle vie sans tabac.

Même si ce n’est pas facile tous les jours, ne cédez pas car sur le long terme vous observerez les bénéfices sur votre santé. Vous profiterez à nouveau de vos repas car votre sens du goût et votre odorat s'amélioreront, vous pourrez respirer plus facilement car vos poumons ne seront plus obstrués par ce qui compose la cigarette. Votre peau sera plus belle car l’arrêt du tabac permet de réapprovisionner les réserves en nutriments. Enfin, puisque la circulation sanguine s’améliore, les hommes pourront observer un changement positif lors de leurs rapports sexuels.

ll n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer, peu importe votre âge. Pour trouver toutes les informations nécessaires, vous pouvez consulter le site internet d’info-tabac-service ou vous rendre chez votre médecin.

L’initiative du moi(s) sans tabac débutera le 01 novembre.