Les maladies métaboliques sont une réalité souvent méconnue.

Notre médecin Dr Osborne rencontre souvent des patients qui souhaitent obtenir plus d’informations à propos des maladies métaboliques. C’est pour cette raison que nous avons pensé qu’évoquer les maladies métaboliques sur notre site internet pourrait être une idée pertinente. Il est fréquent que les médias évoquent l’obésité, le diabète ou l’hypertension artérielle. Cependant, peu d’entre nous connaissent réellement ce qu’inclut les maladies métaboliques, leurs symptômes, leurs causes.

On estime qu’au moins un adulte sur quatre souffrirait de ce type de maladies. Ce chiffre peut atteindre 30% chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Nous vous invitons donc prendre connaissance des informations ci-dessous pour en savoir plus sur les causes, les symptômes et les mesures préventives concernant les maladies métaboliques.

Qu’est-ce qu’une maladie métabolique ?

La maladie métabolique est un terme utilisé pour englober l’ensemble des maladies qui perturbe l’activité métabolique normale. Comme énoncé ci-dessus, cette catégorie de maladie inclut le diabète, l’hypertension artérielle ou l’obésité. Notre métabolisme a pour rôle de décomposer les aliments ingurgités, tels que les sucres, les graisses et les protéines et de les convertir en énergie. Il permet aussi de débarrasser le corps de tout déchet, comme l’urine par exemple. Quand ce processus ne fonctionne pas normalement, les vaisseaux sanguins sont endommagés et cela peut engendrer des problèmes cardio-vasculaires graves ou un AVC. 

Les symptômes des maladies métaboliques

Les patients ayant été diagnostiqués pour un syndrome métabolique développeront généralement des signes d’obésité, notamment un tour de taille important (embonpoint abdominal); de l’hypertension artérielle; un risque de formation de caillot sanguin; une thrombose veineuse profonde; une augmentation du niveau de triglycérides (hyperlipidémie postprandiale) et une diminution du nombre d’HDL (bon cholestérol); des troubles pour contrôler le niveau de sucre dans le sang (glycémie à jeu élevée); une inflammation des tissus corporels.

Le syndrome métabolique n’est pas une maladie en soi. Il se définit par la série de symptômes décrits ci-dessus qui par leur présence augmentent le risque de diabète de type 2, de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires.

Quelles sont les causes à l’origine des maladies métaboliques ?

Certaines catégories de la population ont plus de risques de contracter une maladie métabolique. Tout d’abord, les personnes souffrant d’une résistance génétique à l’insuline ont des prédispositions à développer des problèmes métaboliques. Deuxièmement, le manque d’exercices physiques, un régime alimentaire déséquilibré et une situation de surpoids sont des facteurs importants à l’apparition d’une maladie métabolique.

Comment prévenir l’apparition d’une maladie métabolique ?

L’adoption et le suivi d’un mode de vie sain peut réduire le risque de développer un syndrome métabolique. Ces mesures sont les suivantes :

  • Pratiquer de l’exercice physique léger. Il existe de multiples lieux et associations pour adopter de nouvelles pratiques sportives. Diminuer votre sédentarité et marcher autant que possible est primordial (6000 pas par jour)
  • Maintenir un IMC (Index de Masse Corporel) correct et en particulier, réduire l’obésité abdominale
  • Consommer des aliments variés et nutritifs dont des fruits et des légumes, des glucides complexes, des graisses monoinsaturées et des omega-3. Veuillez éviter la consommation de graisses trans
  • Réduire sa consommation d’alcool et arrêter de fumer sont deux mesures pouvant aussi être bénéfiques


Les symptômes d’une maladie métabolique peuvent être soignés avec un traitement médical. Plus spécifiquement, votre docteur peut vous prescrire un médicament pour l’hypertension artérielle, pour l’hypercholestérol ou pour maintenir sous contrôle le niveau de sucre dans le sang. Néanmoins, sur le long terme, changer ses habitudes de vie permettra de considérablement améliorer vos symptômes et de réduire les dangers liés aux maladies métaboliques.