C’est l’une des dernières choses à laquelle on veut penser lorsqu’on prépare ses vacances d’été ; le risque d’être piqué par de petits insectes ou bestioles en tout genre. C’est une éventualité à envisager, d’autant plus si vous planifiez un voyage vers une destination chaude.

Certaines piqûres ou morsures sont plus pénibles que d’autres. Les piqûres de punaise de lit provoquent généralement des démangeaisons et des boutons rouges. Ces effets relèvent plutôt de la nuisance, mais sans risque grave pour la santé.

Ce n’est pas le cas des piqûres de moustique ou de tique.

La semaine dernière, nous avons publié notre carte mondiale du paludisme et avons insisté sur le risque réel que les piqûres de moustique constitue pour la santé. Dernièrement, une nouvelle épidémie est apparue au Brésil: le virus Zika. Cette maladie est crainte par de nombreux sportifs et touristes s'apprêtant à voyager dans ce pays pour les Jeux Olympiques de 2016. Ce virus se transmet par piqûre de moustique et a notamment pour conséquence de provoquer une microcéphalie chez les nouveaux nés.

Tout voyage dans une région où des insectes hostiles sont présents nécessite une préparation en amont. Cela inclut l’application de produits préventifs comme des sprays DEET et l’achat d’une moustiquaire. Vous devez aussi emporter avec vous des vêtements longs afin de protéger votre peau de tout piqûre de moustique.

Avant votre départ, il est crucial d’effectuer certains vaccins et d’entamer un traitement antipaludique. N’hésitez donc pas à vous rendre chez votre médecin traitant, qui vous donnera des conseils appropriés concernant les risques que votre voyage entraîne.

Néanmoins, même si ces mesures préventives permettent de réduire le risque de contraction de virus, le risque zéro n’existe pas. Le fait de vous rendre dans une région du monde concernée par des contaminations virales via des piqûres de moustique constitue un risque.

C’est pourquoi, en plus de l’aspect préventif, il est aussi important d’avoir certaines connaissances de base à propos des piqûres d’insecte. Nous avons remarqué que peu de personnes connaissent réellement les signes d’identification des morsures  d’insecte. C’est pourquoi nous avons élaboré un guide vous permettant de facilement identifier quel insecte vous a piqué et s’il est nécessaire de consulter votre docteur.

TREATED - Guide des piqûres d'insecte

Moustiques

Dans le domaine des transmissions de virus, la piqûre de moustique est la plus redoutable. Selon l’OMC, on estime à 241 millions le nombre de personnes ayant contracté le paludisme en 2015. Environ 500 000 personnes décèdent chaque année.

Il existe des médicaments antipaludiques, dont le but est d’empêcher préventivement le développement de la maladie dans le corps. Néanmoins, ces médicaments préventifs ne permettent pas de stopper les piqûres de moustique.

La réaction aux piqûres de moustique dépend de chacun. La plupart des personnes développeront une petite bosse rouge et des démangeaisons là où le moustique les a piqué.

Les cas bénins verront la réaction disparaître au bout de quelques jours. Les moustiques peuvent piquer un peu partout sur le corps même si les zones les plus fréquemment touchées sont les jambes, les chevilles et les pieds. Ce sont typiquement les parties du corps les plus exposées lorsque l’on se rend dans des pays chauds.

Certaines personnes développeront une réaction plus sérieuse aux piqûres de moustiques et verront apparaître un phlyctène (ampoule ou cloque). C’est en fait une réponse allergique causant l’apparition d’une ampoule remplie de fluide. La taille peut varier d’une personne à une autre.

Des marques surélevées peuvent aussi être le signe d’une réaction allergique. Plus précisément, elles sont de couleur pâle et forment des plaques enflées autour de la piqûre.

Comment soigner une piqûre de moustique ?

Veuillez toujours vous assurer que la zone concernée est propre. L’utilisation d’une compresse froide peut aider à réduire l’inflammation.

Si vous observez l’apparition d’une cloque ou d’une plaque, couvrez-les d’un pansement afin d’empêcher toute infection bactérienne ou une explosion de la cloque avant la cicatrisation totale. La prise d’antihistaminiques et d’anti-douleurs peuvent vous permettre de réduire la douleur ressentie et les symptômes inflammatoires.

Si vous remarquez que la zone piquée est particulièrement douloureuse et que des signes d’infection apparaissent, consultez rapidement un médecin. Si vous vous rendez dans un pays sujet à des infections transmises par moustique, prenez des précautions médicales en amont.

Néanmoins, si malgré ces précautions vous constatez l’apparition de symptômes après une piqûre de moustique tels que de la fièvre, des difficultés respiratoires ou d’autres symptômes inquiétants, consultez immédiatement un médecin.

Tiques

Les tiques sont de petits arachnides acariens, évoluant dans les zones boisées et les herbes hautes. Ils peuvent varier en taille: les plus petits ne dépasseront pas quelques millimètres de largeur alors que certaines tiques peuvent atteindre une taille d’un centimètre. Généralement, les piqûres de tiques sont indolores et ne provoquent aucun symptôme. Cependant, elles peuvent aussi nécessiter une attention médicale particulière.

Ces acariens se collent au corps et pénètrent la peau dans le but de se nourrir du sang de la personne. Les tiques peuvent demeurer plusieurs jours sur la peau, ce qui permet de les identifier rapidement (stade un du graphisme). Les pattes de la tique resteront exposée pendant toute la période où elle se nourrit du sang.

Parfois, quand la tique se déloge, on voit apparaître une petite marque rouge et l’apparition de démangeaisons ou une inflammation (stade deux).

Les cas les plus sérieux de tiques peuvent être porteur de la maladie de Lyme. Les symptômes incluent l’apparition d’une éruption cutanée de forme circulaire (identique au stade trois du graphisme) qui s’étendra dans les jours et semaines suivants la piqûre (cependant on estime qu’une personne sur trois ayant contracté la maladie de Lyme ne développera pas les symptômes de démangeaisons), une sensation de léthargie, de la fièvre, des maux de tête et des symptômes grippaux.

Comment soigner une piqûre de tique ?

Si vous pensez que vous ou une personne de votre entourage a été piquée par une tique, consultez immédiatement un médecin. Cela est d’autant plus important si vous observez les symptômes précédemment cités.

Quand elle est diagnostiquée suffisamment tôt, la maladie de Lyme peut être soignée avec des antibiotiques. Cependant, plus la maladie est diagnostiquée à un stade avancé, plus elle constitue un risque pour la santé.

Si après avoir été piqué vous remarquez un gonflement ou une inflammation, cela peut signifier que vous souffrez d’une autre infection. Le docteur vous donnera les conseils pertinents pour être sûr de ne pas contaminer d’autres personnes. Si le diagnostique ne révèle pas la présence d’infection, il vous conseillera de garder la zone de la peau concernée propre afin de réduire l’irritation.

La maladie de Lyme fait actuellement parler d’elle puisque la semaine dernière une centaine de médecins français ont lancé un appel pour améliorer son diagnostique. Ils considèrent que la maladie est sous-diagnostiquée en France et qu’elle est mal soignée.

Le gouvernement français devrait présenter fin septembre un plan d’action national contre la maladie de Lyme.

Tabanidae (mouche de cheval)

Contrairement aux insectes décrits ci-dessus qui piquent leur proie, les tabanidae lacèrent la peau afin d’atteindre le sang de la personne. Elles agissent grâce à leur mandibules et c’est ce qui explique que la morsure peut être relativement douloureuse.

Chez certains, la piqûre produira une bosse rouge qui est le signe que le système immunitaire essaye de combattre ce qu’il perçoit comme une menace.

Les tabanidae ne transmettent pas de maladies comme les moustiques ou les tiques, mais la peau a besoin de plus de temps pour combattre la piqûre. C’est ce qui explique que le risque d’infection est plus important. Les personnes ayant des allergies peuvent être victime de réactions allergiques importantes et être sujet à de l’urticaire ou à une inflammation.

Comment soigner une piqûre de tabanidae ?

Le risque d’infection étant important, il est essentiel de désinfecter la zone concernée par la piqûre. Vous pouvez recouvrir cette dernière d’un pansement et nettoyer la plaie avec un antiseptique. Pour combattre la douleur ressentie, vous pouvez aussi prendre certains analgésiques comme du paracétamol ou de l’ibuprofène.

Si vous êtes sujet à une réaction allergique pouvant se traduire par un gonflement d’une partie de votre corps et des démangeaisons, il est conseillé de prendre un médicament antihistaminique

Si vous remarquez l’apparition d’un pustule à l’emplacement de la piqûre ou si cette même zone devient particulièrement rouge et chaude au toucher, cela peut être le signe qu’une infection est présente. Dans ce cas, consultez un docteur aussi rapidement que possible.

Mouches

Les mouches développent facilement leur présence dans la fourrure des animaux de compagnie ou errants tels que les chats et chiens. La France est le pays européen ayant le nombre le plus élevé d’animaux de compagnie. Et leurs maîtres sont habitués à se rendre régulièrement chez les vétérinaires pour que leurs animaux ne contractent pas de maladies contagieuses.

Le danger réside dans le contact avec des animaux errants à l’étranger, là où un certain nombre de maladies contagieuses sont présents. Ces piqûres se traduisent pas l’apparition de plusieurs petits boutons rouges à l’endroit même où la mouche vous a piqué. Les emplacements les plus fréquemment touchés sont les jambes, les chevilles et les pieds (notamment si un animal se frotte contre quelqu’un) ou sur les bras (si vous caressez un animal). Les personnes sensibles à ces piqûres développeront des phlyctènes et des cloques.

Le risque de contraction de maladies contagieuses par une piqûre de mouche est faible. Ces dernières causeront généralement des démangeaisons, de l’irritation et accroîtront le risque d’infections.

Comment soigner les piqûres de mouche ?

Pour éviter la contraction d’une infection, il est important de désinfecter et de nettoyer la zone piquée. Les antihistaminiques peuvent vous aider à diminuer le risque de réaction allergique. Appliquer un pansement vous évitera de vous gratter et favorisera la cicatrisation.

Punaises de lit

Un autre exemple d’insectes nuisibles que l’on peut trouver chez soi; les punaises de lit. Elles sont très souvent présentes dans les hôtels lorsqu’on voyage vers sa destination de vacances. Les punaises de lit ont tendance à apparaître dans les coins et recoins des matelas et vivent derrière de petits points noirs (matière fécale).

Les morsures de punaises de lit provoquent l’apparition de boutons rouges de taille identique, généralement sur le haut du corps et les bras. Il est très facile de confondre les piqûres de punaises de lit avec celles d’un moucheron ou d’un moustique. La différence clé est la forme des boutons qui apparaissent sur la peau. Les piqûres de moustique sont souvent sporadiques, alors que les morsures de punaises engendrent généralement l’apparition d’une ligne droite de petits boutons rapprochés les uns des autres.

Comment soigner une piqûre de punaise de lit ?

Généralement, il n’y a rien à faire. Encore une fois, ces piqûres provoquent des démangeaisons extrêmement gênantes mais disparaîtront au bout de quelques jours. Pour réduire le risque d’infection, vous devez veiller à garder la plaie propre.

Vous devez noter que les punaises de lit sont extrêmement contagieuses. Si vous pensez que vous avez contracté des punaises sur votre lieux de vacances, assurez-vous de vous doucher comme il faut et de laver vos vêtements avant votre retour. Ces précautions limiteront le risque de transfert vers votre lit.