Nos connaissances à propos de la médecine sont en constante évolution.

Carrots

FEntre les études scientifiques dont on entend régulièrement parler dans les médias, ce que nos parents et grands-parents nous ont dit quand on été enfants, il est très facile de développer une opinion partielle sur la santé.

Pour le monde médical, toutes ces théories valides ou non, sont un terrain propice à exploiter. En effet, le corps humain est un sujet tellement fascinant et complexe qu’il est normal que des opinions divergentes se développent à son sujet.

La majorité des personnes apprécient de donner leur avis sur la maladie ou les problèmes de santé de chacun. Nous aimerions donc discuter aujourd’hui des mythes les plus populaires en matière de santé et savoir s’ils sont véridiques ou si ce sont uniquement des idées reçues.

 

1. Faire craquer vos doigts provoque de l’arthrite

L'ostéoarthrite résulte d’une dégradation sur le long terme du tissu cartilagineux entre les articulations. Cependant, faire craquer ses articulations n’est pas une cause de l’ostéoarthrite. Le son provoqué par cette pratique correspond au gaz situé entre le fluide synovial qui lient ces articulations.

 

2. Le café entrave votre croissance

Il est vrai qu’un niveau important d’hormones de croissance sont libérées pendant le sommeil et il est aussi vrai qu’une consommation excessive de café peut compliquer le sommeil. Mais ces deux faits ne sont pas connectés entre eux.

 

3. Manger moins en cas de fièvre, se nourrir plus quand on a un rhume et manger des oranges pendant une grippe

Les deux premières théories trouvent leur origine dans des études sur le métabolisme humain remontant à plusieurs siècles et à l’idée que ralentir ou accélérer la vitesse de la nourriture ingurgitée permettrait de contrôler la maladie. En fait, le meilleur conseil alimentaire à donner à une personne souffrant d’un rhume ou d’une fièvre est de manger aussi normalement et équilibré que possible et de s’assurer d’une hydratation suffisante.  

Ces conseils s’adressent aussi aux patients souffrant de la grippe. Avoir un taux suffisamment élevé de vitamine C peut contribuer à renforcer votre système immunitaire et donc vous aider à prévenir ou combattre les symptômes grippaux. Néanmoins, accentuer sa consommation de vitamine C ne peut pas permettre de soigner une grippe.

 

4. Boire de l’alcool pour soigner une soirée trop alcoolisé

Rares sont les personnes consommant de l’alcool le lendemain d’une soirée trop arrosée et qui observeront une amélioration radicale de leur état. En fait, cela ne fait que retarder le mal de tête et les autres symptômes liés à une consommation excessive d’alcool. Les deux conseils à suivre quand on a passé une soirée alcoolisée est de se reposer et de s’hydrater. 

 

5. 70% de la chaleur corporelle s’échappe par la tête

En fait, entre 7 à 10% de la chaleur corporelle est évacuée par la tête. L’exercice physique peut provoquer un accroissement de la circulation sanguine vers le cerveau. Néanmoins, le corps compense immédiatement cet afflux sanguin et c’est ce qui permet à la chaleur corporelle de revenir à un niveau normal.

 

6. Les carottes aident à voir dans le noir

Les carottes contiennent une substance appelée bêta-carotène qui joue un rôle essentiel dans la fonction oculaire. Néanmoins, il ne faut pas surestimer les bienfaits des carottes car de nombreux autres légumes contiennent les vitamines aidant à maintenir une bonne vue.

 

7. Le chocolat provoque des boutons et favorise l’acné

L’acné peut résulter d’un changement hormonal du corps; notamment parce qu’au moment des règles ou d’une grossesse les taux d’hormones peuvent fortement augmenter ou diminuer. On parle alors d’acné hormonal.

De manière similaire, la consommation d’aliments avec un taux de sucre élevé peut favoriser l’apparition d’un acné d’origine bactérienne. Et c’est pourquoi le chocolat n’est pas réellement un facteur unique de l’apparition d’un acné. D’autres facteurs, tels que l’hygiène de la peau ou les habitudes alimentaires sont plus déterminants.