Du point de vue des patients, les différences entre les médicaments de marque et génériques ne sont pas toujours particulièrement clairs. Si un médicament est commercialisé sous deux noms distincts, il peut être logique de penser que des différences existent entre ces versions.

Cependant, en théorie, les uniques différences entre un médicament de marque et son générique devraient être le nom et l’emballage utilisés.

Pour faire bref, lorsqu’un médicament est mis au point par un laboratoire pharmaceutique, il obtient le droit exclusif de produire ce médicament pendant une certaine période. Généralement 15 ans. Après l’expiration du brevet, les autres laboratoires pharmaceutiques obtiennent le droit de produire leur propre version du médicament. Néanmoins, ils devront vendre le générique sous un nom distinct de la version originale (dans la majorité des cas, le nom utilisé sera celui de l’agent actif du traitement).

A titre d’exemple, on peut citer le Viagra, médicament mondialement connu pour l’impuissance. Ce dernier fut développé et commercialisé en 1998 par le laboratoire Pfizer. Le brevet a expiré en 2013. Depuis, le médicament est aussi vendu par d’autres laboratoires sous le nom de sa principale substance active, Sildenafil. (Il est intéressant de noter que Pfizer a développé sa propre version générique du médicament, peut-être en raison de l’importante demande)

Un médicament générique contiendra le même agent actif que la version de marque, et sera disponible dans les mêmes dosages. Les produits génériques peuvent aussi bénéficier des mêmes conditions de fabrication que le médicament original.

Par conséquent, cela signifie que les deux médicaments sont bioéquivalents et fonctionnent donc de la même manière. Ils ont le même taux d’efficacité et des risques d’effets secondaires identiques.

Pourtant, l’efficacité des génériques est souvent remises en cause dans les médias et de nombreux patients ne croient pas que les médicaments de marque et leurs génériques sont bioéquivalents.

Quelle est la différence entre les médicaments de marque et les médicaments génériques?

Bien que les agents actifs des médicaments génériques sont identiques à leur version originale, les excipients utilisés lors de la fabrication peuvent être différents. C’est pourquoi l’apparence des génériques peut parfois varier.

Certains traitements génériques peuvent aussi mettre plus de temps à se disperser dans le corps. Cela s’explique par les ingrédients composant l’enrobage du médicament, dont la consistance peut varier.

Mais ces petites différences ne devraient pas (encore une fois, en théorie) avoir de conséquences majeures sur sa fonction du médicament.

Les perceptions du patient (et du docteur)

Lorsqu’ils ont le choix, de nombreux patients préfèrent utiliser un médicament de marque plutôt que sa version générique. Ces mêmes patients avanceront comme argument qu’ils ont confiance dans la marque, ou qu’ils ont vu la publicité du médicament. Le fait d’utiliser le médicament de marque depuis un certain peut aussi rendre reluctant les patients a essayé un traitement ‘moins cher’, qui semble différent de la version originale.

Certaines personnes peuvent hésiter à changer de médicaments pour un générique s’ils sont déjà sous traitement médical.

L’exemple parfait est la pilule contraceptive.

Il existe plusieurs versions génériques de pilules contraceptives de marque. Mais comme nous le savons, la liste des effets secondaires que les pilules contraceptives peuvent engendrer est multiple. Et il peut être particulièrement difficile, pour le patient et le médecin, de trouver la bonne pilule contraceptive, qui ne provoque pas ou peu d’effets secondaires. Dr Osborne indique d’ailleurs que certaines de ses patientes ne veulent pas changer de contraceptif pour une version “moins chère” alors que leur pilule fonctionne déjà très bien. Elles redoutent les effets secondaires.

Pourtant, si les principaux composants de deux produits sont identiques, peut-il y avoir des différences notables dans leur action?

Dr Osborne souhaite ajouter le point suivant: “Avant d’aller plus loin, je voudrais donner mon opinion sur le sujet. Par essence, les fonctions des médicaments de marque et génériques sont les mêmes. Et les divergences constatées sont plutôt enracinées dans la perception du patient plutôt que dans la performance du médicament lui-même."

Néanmoins, les différences entre les médicaments de marque et génériques sont un sujet intéressant et faisant l’objet d’intenses débats entre les patients et les professionnels de santé. Nous avons donc décidé d’approfondir cette problématique et de solliciter l’expertise de MeaMedica.

MeaMedica est un site internet permettant aux patients européens de noter les médicaments selon de multiples critères, dont l’efficacité, la sévérité des effets secondaires et la satisfaction globale. Le site internet contient les informations de centaines de médicaments, de marque et génériques.

Quels médicaments ont été étudiés?

Nous avons demandé à MeaMedica d’analyser les avis de divers médicaments, soignant de multiples maladies:

  • Losec (marque) et Omeprazole (générique) pour les brûlures d’estomac
  • Microgynon (marque) et Ethinylestradiol/ Levonorgestrel (générique); une pilule contraceptive
  • Imigrane (marque) et Sumatriptan (générique) pour les migraines
  • Zocor (marque) et Simvastatine (générique) pour l’hyper cholestérol

Les données des médicaments suivants ont fait l’objet de trop peu d’avis pour pouvoir donner une analyse suffisante. Néanmoins, quelques informations intéressantes peuvent en être déduites:

  • Zovirax (marque) et Aciclovir (générique) pour l’herpès et les boutons de fièvre
  • Flagyl (marque) et Metronidazole (générique); un antibiotique

Les patients ont noté les médicaments selon ces quatre critères:

  • Efficacité
  • Fréquence des effets secondaires
  • Sévérité des effets secondaires
  • Satisfaction globale

Voici nos résultats:

Losec -and -Omeprazole -reviews _0.3

  • Losec a obtenu de meilleurs résultats concernant son efficacité
  • Les patients ont noté une plus grande fréquence des effets secondaires pour le médicament générique
  • Les effets secondaires de l’Oméprazole seraient plus graves/li>
  • Les patients ont été plus souvent insatisfaits par l’Oméprazole que pour Losec

Microgynon -30-and -Ethinylestradiol -Levonorgestrel -reviews _0.3

(Les chercheurs ont noté que bien que la première fonction de la pilule contraceptive est d’empêcher une grossesse, le système de notation d’un à cinq s’applique toujours car ce type de contraception hormonale peut être prescrit pour traiter certaines maladies menstruelles comme les règles irrégulières ou les saignements abondants.)

  • Les patientes ont indiqué une fréquence plus importante d’effets secondaires avec la version générique
  • Le générique a accumulé un plus grand nombre d’avis négatifs concernant la gravité des effets secondaires
  • Les patientes ont été moins satisfaites avec la version générique

Imigran -and -Sumatriptan -reviews _0.3

  • Les patients ont répertorié de petites différences entre les deux versions
  • Les utilisateurs ont noté Sumatriptan comme étant plus efficace
  • Cependant, l’Imigrane a été plus souvent noté comme étant très efficace

Zocor -and -Simvastatine -reviews _0.3

  • Cette comparaison a recueilli le plus grand écart
  • Le générique a été noté comme cinq fois plus inefficace
  • Près de la moitié des patients ont été insatisfaits par l’utilisation du générique, plus de la moitié ont indiqué être très satisfait par la version de marque

Les comparaisons suivantes ont échoué au test du khi-deux (une analyse utilisée pour déterminer si une série de données peuvent être utilisées pour formuler un argument pour ou contre une hypothèse particulière):

Zovirax -and -Aciclovir -reviews _0.3

  • Les résultats se composent d’un nombre trop important de valeur nulles pour être analysés
  • Le petit nombre de données pouvant être étudiées suggère que les deux médicaments sont tous les deux efficaces, même si la version de marque a reçu un nombre plus important de commentaires positifs

Flagyl -and -Metronidazole -reviews _0.3

  • Un trop grand nombre de valeurs contiennent 5 entrées ou moins
  • Néanmoins, le fait que le générique ait obtenu beaucoup plus d’avis (161 contre 9) permet de suggérer qu’il est beaucoup plus utilisé que la version de marque

Comment interpréter ces résultats?

Dr Osborne a été surpris par ces résultats et plus précisément par l’écart des opinions entre les médicaments de marque et les générique.

C’est aussi l’avis de David Kelly. Ces deux professionnels de santé considèrent que la différence de performance entre les médicaments de marque et leur version générique est probablement liée à la perception du patient plutôt qu’à la composition des médicaments.

"Mon avis est que beaucoup des différences décrites par les patients entre les médicaments de marque et les médicaments génériques peuvent être attribuées aux perceptions individuelles, aux croyances et aux expériences avec le système de santé."

"L’expérience du patient lors de sa consultation médicale et la manière dont le médicament a été prescrit peuvent affecter la confiance du patient dans son efficacité. Un traitement aura plus de chances d’être accepté par le patient si la consultation a été positive. Par exemple, le patient doit ressentir que son problème de santé a été compris, qu’il a fait parti du processus de décision et que le médecin a été attentif. Des changements ultérieurs entre traitements de marque et génériques peuvent provoquer une incertitude chez le patient."

"En outre, le patient peut être plus réceptif aux médicaments de marque car ils sont commercialisés depuis plus longtemps que le générique et parce que l’emballage semble être de meilleure qualité. La couleur même du médicament peut aussi générer une réponse particulière et affecter la perception du patient quant à son efficacité."

En effet, les personnes émettant des doutes quant à l’efficacité des génériques ont pour argument que même si l’agent actif est identique, la différence des excipients utilisés pour l’emballage, par exemple, peuvent modifier l’action du médicament.

David Kelly explique que "les médicaments font l’objet de procédures rigoureuses de test et de fabrication. Et toutes les versions d’un même médicament doivent avoir un profil identique, avec des marges étroites d’équivalence pour certains facteurs comme le degré d'absorption dans le corps et le niveau de la substance active présente dans le sang. Mon hypothèse est que toutes les versions d’un médicament auront des effets thérapeutiques similaires, voir identiques."

Cependant, David Kelly ajoute que “lorsqu’on considère les effets secondaires d’un traitement médical, il est envisageable que certains colorants ou agents (qui peuvent varier d’une version à une autre) provoquent une réaction involontaire chez le patient."

Mais, même en prenant ce facteur en considération, Dr Osborne n’aurait jamais imaginé qu’une telle divergence dans l’expérience de l’utilisateur soit si significant.

Dr Osborne précise "Une observation que je peux faire est que les deux traitements pour la migraine, qui sont généralement utilisés au cas par cas, en réponse à une apparition des symptômes, sont aussi les traitements qui ont montré la plus petite différence. Les traitements sur le long terme, en particulier ceux pour l’excès de cholestérol, ont reçu les avis les plus contradictoires."

Est-ce que l’on peut suggérer que les patients ont tendance à avoir des commentaires négatifs lorsqu’ils utilisent un générique sur le long terme?

Pour approfondir cette hypothèse, nous avons demandé l’avis de Pauline Bus PhD, docteur et chercheur et travaillant pour le site MeaMedica, sur les données récoltées:

Avez-vous été surprise par les résultats de notre enquête?

"Nous vérifions tous les avis avant de les publier en ligne. Nous avons donc déjà une idée du ressenti global. Donc non, je ne suis pas surprise. Mais parce qu’en général la plupart des professionnels de santé disent que les médicaments génériques sont exactement identiques au médicaments de marque, je comprends pourquoi cela peut être une surprise pour beaucoup de personnes."

Si vous devriez émettre une hypothèse, pourquoi à votre avis il y a un tel écart entre certains médicaments de marque et leur version générique?

"Nous pensons que ces résultats s’expliquent en raison du processus distinct de fabrication: si le comprimé a un enrobage ou non, quel type d’excipients sont utilisés? Il y a une grande liberté dans les étapes de production. Tant que l’on constate une bio-équivalence sur une certaine amplitude, pendant un temps donné, le médicament générique est considéré comme étant le même. Cependant, les valeurs extérieures à ce périmètre peuvent avoir de grandes influences sur le patient suivant le traitement."

D’après votre expérience, est-il plus fréquent qu’un traitement générique de longue durée ait de plus mauvais résultat que sa version originale ?

"Lorsque les gens ont l’habitude de prendre un médicament de marque et qu’ils changent pour la version générique, ou s’ils utilisent déjà un médicament générique et qu’ils se voient ensuite proposer un autre traitement, il est possible de noter des différences. Nous pensons que cela arrive principalement avec des médicaments de longue durée. Les médicaments de courte durée ne font généralement pas l’objet d’un échange, le patient a donc peu de chances d’essayer deux versions d’un même médicament."

"J’ai réalisé que tous les médicaments étant dans l’étude peuvent être considérés comme des traitements de longue durée. J’ai donc pris la liberté de vérifier les résultats de certains médicaments à courte durée (comme Nitrofurantoïne et Furabid)."

"En réalité, nous n’avons pas vérifié les données à propos de l’échange de médicaments donc nous ne pouvons pas vraiment nous prononcer sur un éventuel effet lié à l’échange d’un traitement de marque pour un générique. Cependant, d’autres médicaments que ceux cités dans cet article obtiennent des avis positifs. Plus précisément, des patients ont noté positivement l’échange d’un médicament de marque pour un générique et ont remarqué des résultats plus positifs et moins d’effets secondaires. Les deux hypothèses sont donc valable."

Evidemment, les patients participant à cette étude savent à l’avance si leur médicament est une version de marque ou un générique. On peut donc avancer que les perceptions du patient influencent sans doute les résultats de l’enquête. Si on avait effectué un test aveugle pour comparer les médicaments de marque et les génériques, sans que les patients ne le sachent, quels auraient été les scores?

"Notre expérience est que les patients sont tout à fait capables de garder en tête cette partie de l’équation. Ils souhaitent uniquement partager leur expérience et non pas critiquer leur médicament générique par principe. En outre, le Centre néerlandais de pharmacovigilance Lareb a réalisé des recherches comparant les effets secondaires reportés par les patients à ceux décrits par les docteurs. Le résultat est que les effets décrits sont identiques, seuls les mots diffèrent. On peut donc en déduire que les patients savent très bien juger les médicaments qu’ils utilisent et leurs possibles effets secondaires."

Pauline souhaite évoquer aussi la tendance inverse à celle développée par notre étude: dans certains cas, un nombre plus important de patients expérimenteront une expérience positive lorsqu’ils échangent leur médicament de marque pour la version générique. Il serait donc nécessaire de réaliser une vaste analyse et d’y inclure plusieurs autres médicaments commentés dans la base de donnée MeaMedica. Il est fort probable que les résultats soient totalement différents.

Néanmoins, Dr Osborne souhaite encore une fois insister sur le fait qu’une importante proportion de patients ont une idée prédéterminée quant à l’efficacité des médicaments génériques. Ce préjugé introduit un degré de préjudice dans la comparaison réalisée.

Pour avoir une analyse exhaustive des différences fonctionnelles entre les médicaments, une telle comparaison devrait avoir lieu sous la forme d'un essai contrôlé et randomisé à double aveugle, avec plus de participants.