Les symptômes de l’asthme peuvent généralement être gérés grâce au suivi d’un traitement médical conventionnel, tels que des inhalateurs par exemple. Cependant, de plus en plus de personnes asthmatiques se tournent vers des remèdes complémentaires ou alternatifs, à utiliser en parallèle de leur traitement classique.

Si vous envisagez de prendre des remèdes naturels, en complément de votre médicament, veuillez d’abord en parler à votre médecin.

Les techniques de respiration pour asthmatiques

Depuis plusieurs décennies, de nombreuses techniques de respiration sont connues des asthmatiques. Mais sont-elles vraiment efficaces ?

  • La méthode Papworth

Une étude récente a suggéré que l’utilisation de cette technique respiratoire physiothérapeutique, se concentrant sur l’usage du diaphragme et du nez, peut améliorer les symptômes de l’asthme.

Les exercices de respiration sont faciles à appliquer dans la vie de tous les jours et sont adaptés à toute une série d’activités, dont de l’exercice physique.

Cependant, des recherches supplémentaires sur le sujet sont nécessaires pour obtenir des conclusions définitives concernant la méthode Papworth. Si vous êtes intéressé par cette technique de respiration, votre docteur peut vous conseiller certains groupes d’entraînement.

  • La méthode Buteyko

Cette méthode a été mise au point par le professeur Buteyko, dans les années 1950, afin d’aider les personnes asthmatiques à mieux réguler leur respiration.

Cette technique se concentre sur une respiration moins fréquente, par le nez et permettant de garder les voies respiratoires hydratées. Elle recommande aussi d’éviter les changements soudains de température, favorisant les crises d’asthme. Elle inclut aussi des exercices, des techniques de sommeil et de la relaxation.

Les personnes qui pratiquent la méthode Buteyko peuvent constater une amélioration de leur respiration, mais ne doivent pas arrêter leur traitement conventionnel pour l’asthme. En effet, les voies respiratoires peuvent être plus sensibles aux facteurs déclencheurs d’asthme.

Il n’y a pas de preuve scientifique attestant clairement de l’efficacité de la méthode Buteyko.

Néanmoins, améliorer ses techniques respiratoires lorsqu’on est asthmatique est vivement recommandé. Cela peut améliorer les symptômes d’asthme et donc soulager la posologie du traitement conventionnel.

Si vous êtes intéressé par l’apprentissage des techniques de respiration, veuillez d’abord en parler à votre docteur.

Thérapies holistiques

Les thérapies holistiques incluent les exercices de yoga, l’acupuncture, l’hypnothérapie et l’homéopathie. Elles permettent de détendre les muscles et les voies respiratoires et par conséquent, d’améliorer les symptômes asthmatiques.  

Si vous envisagez de suivre l’une de ces méthodes, vous devez vous assurer de consulter une personne qualifiée et de pratiquer vos exercices dans un environnement sûr. Avant d’entamer l’une de ces méthodes, veuillez d’abord en parler à votre docteur.

  • Hypnothérapie

Concrètement, l’hypnothérapie consiste à placer une personne dans un état altéré d’inconscience, où la suggestion et la pensée positive sont utilisées pour changer les comportements.

L’hypnothérapie est notamment utilisée pour aider à la relaxation musculaire, ce qui peut améliorer les symptômes de l’asthme. Cependant, il y a un manque de preuve concernant les bénéfices directs sur que l’hypnose peut avoir sur les asthmatiques. Des recherches supplémentaires sur le sujet s’avèrent nécessaires.

  • Yoga

Le yoga est une forme d’exercice centenaire qui se concentre sur le renforcement du corps par l’intermédiaire des étirements et des techniques de respiration.

Il n’y pas de preuve scientifique que le yoga peut aider les asthmatiques à mieux contrôler leurs symptômes. Néanmoins, un essai clinique a révélé que pratiquer du yoga peut réduire le risque de crise d’asthme.

Aujourd’hui, de nombreuses formes de yoga existent et cette pratique est accessibles à tous. Veuillez prévenir le professeur de yoga de votre maladie chronique.

De manière générale, le yoga est une pratique sportive comme les autres, et donc particulièrement conseillé aux personnes asthmatiques. En outre, le yoga permet de de renforcer les poumons et de réduire le stress (un facteur déclencheur des crises d’asthme).

  • Acupuncture

Trouvant son origine dans la médecine chinoise traditionnelle, l'acupuncture consiste à placer des petites aiguilles sur certaines zones du corps, afin de soulager la douleur.

Mais encore une fois, l’efficacité de  l’usage de ce traitement alternatif sur les patients asthmatiques n’a pas été prouvée.

Si vous souhaitez combiner l’acupuncture à votre traitement médical conventionnel, veuillez consulter un acupuncteur diplômé. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin généraliste afin qu’il vous recommande un professionnel compétent.

  • L’homéopathie

L’homéopathie est une pratique médicale consistant à utiliser en petite quantité des substances responsables des symptômes, dans le but de solliciter les défenses naturelles du corps.

Certaines personnes peuvent se tourner vers cette alternative médicale dans le but d’améliorer leurs symptômes asthmatiques. Cependant, le corps médical considère à l’heure actuelle qu’il n’y a aucune preuve démontrant l’efficacité de l’homéopathie sur l’asthme.

Ces dernières années, l’homéopathie s’est de plus en plus démocratisée et les médecins généralistes sont de plus en plus enclins à prescrire des solutions homéopathiques. Demandez conseil à votre pharmacien ou docteur.

  • Médicaments à base d’herbe

De nombreux  asthmatiques se tournent vers les remèdes à base d’herbe. Le but souhaité est de soulager les symptômes ressentis. Encore une fois, les études scientifiques réalisées sur le sujet n’ont pas permises de prouver les réels bénéfices sur les patients souffrant d’asthme.

Si vous envisagez d’ajouter un traitement supplémentaire ou à base de plantes à votre médicament classique, vous devez d’abord en parler à votre docteur.

Les médicaments en vente libre

Contrairement à d’autres pays tels que les Etats-Unis, il n’existe pas en France de traitements sans ordonnance pour l’asthme.

Pour être sûr de bien contrôler votre maladie, vous devez vous assurer de consulter régulièrement votre docteur et vérifier régulièrement avec lui l’efficacité de votre traitement.

Si vos symptômes d’asthme résultent du pollen ou des acariens, des médicaments en vente libre tels que des antihistaminiques peuvent vous aider à contrôler les crises. Avant de prendre un médicament sans ordonnance, veuillez demander conseil à votre docteur.

Malheureusement, il n’existe pas réellement de preuves scientifiques démontrant que les médicaments alternatifs complémentaires ont un bénéfice direct sur la santé des asthmatiques.

Rappelez-vous de toujours en parler à votre médecin avant d’effectuer des changements concernant votre traitement pour l’asthme. Il est important de ne jamais substituer des traitements alternatifs à votre médicament classique. La conséquence directe est d’augmenter sensiblement le risque de crise d’asthme.

Dernière révision:  05/07/2017