Bien que certaines personnes aient plus de chances de développer une allergie en raison de causes génétiques, les allergies peuvent potentiellement toucher n’importe qui et il n’est pas toujours possible d’empêcher les symptômes d’apparaître.

Cependant, certaines mesures préventives peuvent prévenir l’apparition d’une réaction allergique ou diminuer les symptômes quand ces derniers se manifestent.

Prévention

Les allergies peuvent alterner entre périodes de calme où les symptômes sont minimes, voir inexistants et crises allergiques plus ou moins importantes. Ces dernières apparaîtront quand le patient entre en contact accidentellement avec une substance déclenchante.

La meilleure défense contre les crises allergiques est d’empêcher leur déclenchement grâce à des techniques préventives d’évitement.

Chez soi

Réduire l’exposition aux allergènes peut favoriser la maîtrise des symptômes allergiques. Une fois que vous avez identifié les éléments déclencheurs de votre allergie, vous pouvez plus facilement aménager votre domicile en les retirant ou en limitant leur présence.

Beaucoup d’allergies sont causées par des substances microscopiques telles que le pollen, les spores de moisissures ou les acariens. Empêcher la présence de ces substances dans votre logement n’est pas simple mais certaines pratiques citées ci-dessous vous aideront à réduire la présence de ces allergènes:

Les acariens

  • Privilégiez le sol en bois ou plaquez votre sol en dessous de votre moquette
  • Nettoyez régulièrement vos surfaces avec un chiffon humide pour retirer la poussière
  • Nettoyez à l’eau ou aspirez régulièrement vos meubles
  • Aérez journalièrement votre logement

Les poils et squames d’animaux

  • Eloignez vos animaux de compagnie de votre chambre
  • Lavez vos animaux de compagnie à intervalle régulier
  • Assurez-vous que les toilettages ne s’effectuent pas à domicile

Les spores de moisissure

  • Utilisez un extracteur d’air quand vous cuisinez ou que vous prenez une douche
  • Aérez régulièrement vos pièces afin de favoriser le renouvellement de l’air
  • Evitez de faire sécher votre linge à l’intérieur
  • Traitez toute pièce concernée par l’humidité ou la condensation

Pollen

  • Gardez vos portes et fenêtres fermées durant les pics de pollen
  • Evitez le séchage de votre linge à l’extérieur car les particules de pollen s’y déposeront
  • Prenez une douche quand vous rentrez chez vous et changez de vêtements

Au travail

Cet environnement est sous-estimé quand il s’agit de prévenir les allergies. Mais selon différentes études dont celle réalisée par Allergy Uk, une association britannique, 27% des interrogés constatent une aggravation de leurs symptômes sur leur lieu de travail.

Cela se justifierait par un changement d’environnement et au fait que bien des employés n’ont pas de contrôle sur l’organisation de leur lieu de travail.

Néanmoins, vous pouvez suivre certains conseils vous permettant de limiter le risque de réaction allergique. Et n’hésitez pas à avoir une conversation avec votre responsable à propos de vos symptômes allergiques afin que certaines modifications dans votre espace de travail puissent avoir lieu.

Tout d’abord, assurez-vous de connaître précisément la cause de votre allergie. Vous pouvez éventuellement consulter votre médecin généraliste ou un allergologue afin de réaliser les tests appropriés.

Vous pouvez réduire le risque d’allergie sur votre lieu de travail en suivant les conseils suivants:

  • Votre bureau doit être correctement ventilé
  • Remplacez la moquette par un sol en bois ou antiallergique
  • Conservez votre bureau propre et rangé
  • Limitez la quantité de polluants extérieurs entrant dans votre bureau en entreposant l’ensemble des manteaux dans une zone éloignée des bureaux

Aliments

Les personnes allergiques à certains aliments doivent faire attention à tout ce qu’elles mangent en dehors de chez elles. Quand vous êtes chez vous, suivez les conseils suivants:

  • Prenez le temps de lire attentivement les étiquettes de touts les aliments achetés
  • Evitez les plats préparés et cuisinez vous-même autant que possible

Quand vous êtes au travail, les patients souffrant d’allergies alimentaires doivent aussi:

  • S’assurer que toute nourriture offerte par leurs collègues ne contient pas d’allergènes alimentaires
  • Toujours avoir à portée de main votre EpiPen
  • Informer votre responsable hiérarchique et vos collègues de votre allergie

Traitements

Il n’existe pas de traitement curatif pour les allergies, mais uniquement des médicaments qui permettent de prévoir ou de soulager les symptômes. Votre docteur généraliste ou votre allergologue vous aidera à déterminer le traitement qui vous convient. Et sur le long terme, certains ajustements relatifs à votre traitement médical peuvent avoir lieu.

Les catégories de médicaments prescrits pour les allergies incluent les traitements suivants:

Antihistaminiques

Ce type de médicaments existe sous forme de crème, de comprimés, de solution, de spray nasal et de gouttes ophtalmologiques. Chacune de ces formes offre un soulagement aux symptômes allergiques en bloquant l’action des agents chimiques appelés histamines.

Cet agent chimique est généralement présent dans les réactions allergiques et c’est l’élément déclencheur d’un grand nombre de symptômes. Il gênera les voies respiratoires et élargira les vaisseaux sanguins.

Certains traitements antihistaminiques doivent être pris avant l’exposition aux allergènes afin de minimiser les symptômes. Ils peuvent aussi être pris quand l’allergie s’est déjà déclenchée. Les antihistaminiques sont souvent prescrits aux patients souffrant de rhinite allergique, de conjonctivite allergique, d’allergies aux piqûres et morsures d’insectes ou aux poils d’animaux, aux dermatites allergiques.

Historiquement, les antihistaminiques causaient des vertiges. Mais depuis plusieurs années, les fabriquants pharmaceutiques ont travaillé sur cet effet secondaire et ont développé des versions sans vertiges.

Emollients

Cette catégorie de médicaments est commercialisée sous forme de crème ou de lotion et permet de soigner l’eczéma et les sécheresses dermatologiques.

La peau sèche est souvent irritée, ce qui peut provoquer des démangeaisons et des lésions cutanées. Ces dernières peuvent parfois s’infecter et donc compliquer la guérison de la peau. Les émollients apaisent la zone irritée et créent une barrière protectrice sur la peau afin de préserver son hydratation.

Certains émollients contiennent des agents antibactériens dont le but est de prévenir la contraction d’une infection, ou un agent stéroïdien pour limiter l’inflammation.

Il est possible que votre dermatologue vous prescrive plusieurs émollients avant de trouver celui convient à votre peau. Certaines maladies dermatologiques ne peuvent pas être traitées avec des crèmes épaisses, alors que pour d’autres maladies, la prescription d’une crème grasse ne conviendra pas.

Corticostéroïdes

Cette catégorie de stéroïdes contient une version artificielle de l’hormone naturelle cortisol, qui est produite par la glande surrénale. Ces médicaments peuvent être prescrits pour soigner différentes allergies dont l’asthme, la rhinite allergique et l’eczéma.

Les corticostéroïdes aident à réduire la réponse inflammatoire causée par la réaction allergique. Pour les patients asthmatiques, cela le médicament permet de détendre les voies respiratoires et par conséquent de faciliter la respiration. Cette catégorie de médicaments existent sous des formes multiples: injections, inhalateurs, comprimés, sprays nasaux, crèmes topiques, lotions et gels

The medication helps to reduce the inflammatory response triggered by an allergic reaction. For asthmatics this means that their tightened airways are allowed to relax so that breathing is made easier.

Auto-injecteurs d’adrenaline

Ce type de médicaments est prescrit pour les réactions allergiques extrêmes, appelées anaphylaxie. Le choc anaphylactique est une maladie grave. Elle est causée par la libération d’histamines, qui a pour conséquence de contracter les voies respiratoires et d’entraîner des difficultés respiratoires. Il peut en résulter une perte de conscience.

Les auto-injecteurs comme l’EpiPen se composent d’épinéphrine, substance aussi connue sous le nom d’adrénaline. Une fois injectée, l’épinéphrine permet de rétrécir les vaisseaux sanguins et d’ouvrir les voies respiratoires afin de faciliter la respiration. Les auto-injecteurs tels qu’EpiPen sont mis au point pour une utilisation facile et rapide.

Les patients sujets à des chocs anaphylactiques doivent toujours avoir avec eux un auto-injecteur d’adrénaline.

Immunothérapie

Cette forme de traitement pousse le système immunitaire à ne pas réagir quand un allergène est présent dans le corps. A l’heure actuelle, c’est l’un des traitements les plus efficaces pour soigner certaines allergies.

Le traitement débute par l’injection d’une très faible dose de l’allergène sur une certaine zone du corps. Cela peut se faire par injection ou par un échantillon en dessous de la langue. Après un certain délai, une dose plus important d’allergène sera introduite afin d’apprendre au corps à tolérer la substance en cause.

L’immunothérapie ne convient pas au traitement de toutes les allergies. Généralement, cette méthode est privilégiée pour soigner les allergies aux piqûres d’insecte, au pollen et aux poils d’animaux.

Il est important de noter que ce traitement comporte une part de risque, qu’il requiert du temps, de la motivation, un budget important et qu’il ne produit pas toujours les effets escomptés..

Remèdes naturels

L’allergie est une maladie chronique parfois difficile à vivre, d’autant plus si elle impose la prise d’un traitement journalier, à vie. Certains traitements alternatifs peuvent offrir un soulagement. Il est important de se rappeler que si vous souhaitez modifier votre traitement antiallergique et y inclure des solutions non médicales, vous devez d’abord en parler à votre docteur.

Le vinaigre de cidre artisanal a pendant très longtemps été reconnu pour ses vertus médicinales. Cependant, son efficacité concernant les allergies n’a pas encore été prouvée.

Certaines recherches scientifiques portent sur l’usage des probiotiques dans le traitement des allergies. La relation entre un système intestinal fonctionnant correctement et le système immunitaire n’est pas encore totalement maîtrisée. Néanmoins, des patients déclarent que l’introduction d’aliments et de boissons probiotiques dans leur régime alimentaire les aident à contrôler leurs allergies.

Les patients souffrant d’allergie au pollen pensent que la consommation journalière de miel peut contribuer à réduire leurs symptômes allergiques. Malheureusement, les chercheurs n’ont pas pu prouver cela. Une étude américaine en particulier n’a pu prouver le bénéfice du miel sur le groupe testé.